Test : Destiny 2 – Bungie 30e anniversaire

Déjà 30 ans ! Bungie, studio né en 91, célèbre pour ses FPS et la qualité de ses scénarios, (vous connaissez Halo ?) fête ses 30 ans avec un pack spécial qui vient s’intégrer aujourd’hui à son célèbre jeu à succès , Destiny 2...

Un salut incroyable envers sa communauté

Depuis Destiny, dont le premier opus est sorti en 2014, Bungie a réussi, durant toutes ces années, à faire vivre son MMO FPS avec Destiny 2, sorti en 2017, dont l’histoire va perdurer avec le futur DLC « The Witch Queen » prévu en Février 2022, et autant dire qu’à la rédac’, on l’attend avec beaucoup d’impatience.

En attendant cette date, le studio a développé un pack pour célébrer ses 30 ans, qui contient de nombreuses petites surprises!

Au programme :

  • Les défis d’éternité, dans lesquelles nous retrouvons le personnage de XÛR et du cheval Stellaire pour une activité en matchmaking de 6 joueurs.

Dans ces défis, 3 phases de combats, dont les ennemis sont tirés aux sorts. Des phases finales qui permettent de retrouver d’anciens boss pour le plus grand plaisir des joueurs de Destiny 1, permettant aussi aux nouveaux joueurs de découvrir un peu du Lore passé.

Terminer ces défis permet d’obtenir des clés qui ouvrent jusque 19 coffres dans une salle aux trésors « le magot de Xûr ». Cette salle porte bien son nom, puisqu’elle est entièrement recouverte d’or, remplie de pièces et d’objets précieux, telle la caverne de l’oncle Picsou. Parmi ces coffres, 15 permettent de récupérer des ornements pour les 3 classes de personnages, 1 coffre pour le spectre, 1 pour le vaisseau, 1 pour le passereau et un dernier pour les confettis !

Eh oui un mod confettis à appliquer sur les armes, sympa une fois, comme ça, mais on ne va pas se mentir, qui va vraiment remplacer son mode « spécialiste des boss » par le mode confettis ?

En hommage à Halo, une série d’arme dédiées à la licence est à récupérer sur cette activité, ce qui incite à farmer et je l’avoue, c’est assez satisfaisant de se pavaner à la tour avec l’épée !

  • Le donjon : l’étreinte de l’avarice

Apparemment inspiré d’une activité connue des joueurs les plus anciens (la loot cave du cosmodrome), mon œil neuf y apprécie la beauté du spectacle. Des cavernes de cristaux blancs, une course de passereaux, des pièges à la Tomb raider, et un trésor de pirate, je me suis sentie comme un « Goonies » de l’espace à la recherche de Willie le borgne.

A la fin de ce donjon, on retrouve le fameux lance-roquette Gjallahorn et son catalyseur, qui semble être très apprécié des anciens joueurs, un petit cadeau de Bungie pour ses fans.

Moi qui n’aime pas les univers trop sombres et sachant qu’on allait affronter la ruche, j’ai apprécié me retrouver dans des espaces lumineux, aux palettes de couleurs pastels et étincelantes.

Au-delà de ses activités, qui nous occupent déjà quelques heures, on retrouve bien évidemment, les packs d’ornements, des sets d’armures, des tenues de type urbaines à l’effigie du studio, des anciennes armes de Destiny 1

L’occupation bat son comble, peut-être même trop, avec en plus l’activité de l’avènement qui apparait une semaine après la sortie du pack.

Étant nouvelle joueuse de Destiny je passe à côté de nombreux clins d’œil dédiés à éveiller la nostalgie des vétérans, mais découvre à mon tour un univers de Lore, de gameplay et de musique qui m’enthousiasme et m’émerveille. Je ne suis apparemment pas prête à lâcher cette licence.

Les +Les –
Les musiques toujours fantastiquesLe coffre confettis
La beauté du donjonLes skins Urban Style
A chaque Reset, un don de poussière, merci Bungie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :