Test : Call Of Duty Vanguard

Complètement passé à côté de Call Of Duty Cold War, je dois dire que j’attendais beaucoup de ce Call Of Duty Vanguard, et je me dois d’être totalement transparent quand à mon ressenti… ça dépasse les attentes que j’avais prévu! Mais en quel sens? Est-ce un nouveau titre qui va me faire kiffer mes parties, ou serais-ce la licence de trop? Réponse dès maintenant…

Bienvenue en 1945

Alors que le dernier Call Of Duty reprenait un aspect que nous ne connaissions pas réellement de l’histoire, avec cet aspect de guerre froide, Activision a décidé de revenir aux bases de ce qui avait fait de Call Of Duty le rival direct de Medal Of Honor à l’époque, à savoir la Seconde Guerre Mondiale. Je pense, et bien évidemment cela n’engage que moi à ce niveau, que le succès de WWII a beaucoup joué dans le choix de cette décision de rediriger les joueurs vers un nouveau titre qui se passe dans la plus grande des guerres que l’histoire est jamais connue.


Comme il se fait beaucoup actuellement, le jeu se scinde en trois phases bien distinctes. Le mode scénario, qui vous fera découvrir une histoire totalement inédite, qui vous envoie en Allemagne nazie de 1945, mais qui reprendra différents points un peu partout où la guerre a pu éclater, et autant dire que le scénario vaut vraiment la peine, et c’est tant mieux, car il y en avait marre des Call Of Duty sur lesquelles on se passait limite du scénario depuis quelques années pour partir directement en multi. Enfin on s’y retrouve, même si ça ne sera jamais aussi long que les premiers Call Of où la durée de vie était extrêmement importante.


Pour ce qui en est du mode multi, je trouve que beaucoup de points sont importants à mettre en avant. Tout d’abord, il faut savoir qu’on reprend toujours plus ou moins les même bailles, avec un système de niveau qui nous fait évoluer jusqu’au niveau 55, où, une fois dépassé, nous arrivons sur le rang de platine, mais je ne vous apprend rien vous me direz. Par contre, ce que j’ai trouvé intéressant, c’est que monter en puissance nous fera débloquer des opérateurs, que l’on devra faire monter en niveau également, et qui auront des gains d’xp en fonction de l’arme de prédilection de chacun, et des missions à réussir pour l’opérateur en question.


De même, ces opérateurs se débloquent tous au fer et à mesure que vous remplissez les missions associées à chacun, ainsi que leurs skins bien évidemment, et autant dire que certains d’entre eux sont vraiment sympa. Encore une fois, vous pourrez customiser vos armes à l’extrême, ce qui permettra, dans la plupart des parties, de se retrouver face à des ennemis qui n’auront à aucun moment la même arme que vous, et ça, c’est quand même plus qu’appréciable. On oublie pas les trois atouts bien évidemment, que je trouve un peu light personnellement, mais qui font le taff. Enfin, les séries d’éliminations auront leur lot à jouer également, avec des bonus plus qu’intéressant.


Toujours en multi, comme en solo finalement, le mode zombie fait son grand retour encore une fois, mais personnellement, je ne m’y suis pas grandement engagé. Cela n’engage que moi bien évidemment, mais je tiendrais les propos suivants : Call Of Duty n’est pas un jeu fait pour du mode Zombie. Si vous voulez vous éclatez contre des morts-vivants, alors passez sur un jeu dédié à cela, sans en désigner bien évidemment, mais pour moi, je ne comprend pas le renouvellement de ce mode, car le gros des joueurs est principalement sur le mode multi. Je respecte le choix des joueurs qui y prennent goût cela dit, libre à chacun de s’éclater à sa manière bien évidemment.

Un jeu complet, mais …

Est-ce que l’on peut dire que ce Call Of Duty se détache du troupeau? Oui c’est une certitude! Il est vachement complet, mais contient quelques petits défauts dont il fallait absolument que je vous parle, et encore que défauts serait un bien grand mot, car ce sont surtout des correctifs à mettre en place. Le plus important aujourd’hui, et beaucoup de joueurs avec qui j’ai pu échanger jusqu’à aujourd’hui me rejoignent sur cet avis, serait de revoir totalement le système de respawn. Quoi de plus frustrant que de se retrouver trois fois de suite face à face avec un ennemi et de se faire respawn kill instant? Aucun intérêt, au contraire, ça dégoute plutôt qu’autre chose.


Et autant dire que le correctif est à mettre en place rapidement face à cela, car combien de joueurs, surtout sur des petites maps tel que Das Haus rage quit à cause de ce défaut. Cela ne touche pas que cette map, mais s’il vous plait, faites quelques chose… Autre chose à revoir, et non des moindres, des phases d’animations qui disparaissent totalement lorsqu’elles sont normalement jouées. Je m’explique, lorsqu’une partie se termine, on a droit au killcam ainsi qu’au classement des trois meilleurs de la game, sauf que, parfois, va savoir pourquoi, on ne voit pas les personnages mais le bruit de l’animation est présent. C’est mon cas sur PlayStation 4, apparemment, cela ne se produit pas sur la PS5.


Autre bug intéressant que j’ai remarqué, des personnages figés dans le temps, j’ai pu jouer sur une game où un chien était mort, d’une grenade très certainement, figé dans les airs à l’envers, la gueule grande ouverte, comme pour envoyer une complainte éternelle, rappelant que la maltraitance animale n’a rien à faire dans les airs et dans un temps infini… Non on s’en tape! Butons ces chiens qui nous martyrise !! Mais c’est vrai que ce genre de bug fait plutôt rire jaune lorsque l’on sait sur quel type de jeu on met les pieds. Mais je fais confiance à Activision, qui va rétablir le tir rapidement.

Conclusion

Comme vous pouvez le lire, j’en ai des choses à dire, et je pourrais m’étaler encore bien plus, mais vous l’aurez compris, ce Call Of Duty Vanguard me plait beaucoup. Quasiment en ligne dessus depuis sa sortie, le jeu est conquérant dans l’âme, et sait trouver un public assez varié, plaisant aussi bien dans son gameplay nerveux, que dans sa campagne entrainante.

Ma Note : 18/20

J’ai aiméJe n’ai pas aimé
Le scénario de ce jeu.Le mode zombie, vous l’aurez compris.
Le mode multi, riche sur tout les points.Quelques bugs à corriger par-ci par-là.
La diversité des opérateurs.
Un anti-cheat qui fonctionne bien.
La nervosité des combats.
La Seconde Guerre Mondiale, évidemment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :