Test : Disco Elysium The Final Cut

Alors que le jeu a rencontré un succès incroyable à sa sortie en 2019, le bébé sorti du studio ZA/UM n’en fini plus de surprendre, et c’est à travers une version nommée final cut que celui-ci s’intègre sur consoles de salon. Doublages en français, lissage du jeu, revenons sur une des licences qui se démarque du lot avec sa richesse à tout point de vue…

Une (re)découverte totale

Je préfère être totalement honnête avec vous, je ne connaissais Disco Elysium uniquement pour sa pochette et il me tardait de pouvoir en apprendre plus. Lorsque j’ai pu recevoir une clé du côté de nos partenaires, la hype était au rendez-vous, et autant dire que c’était nettement justifié. Moi qui suit un grand amateur de ce style de jeu, j’y ai trouvé des similitudes avec un certain Fallout 2.


Dans la présentation du jeu, lorsque l’on prend les commandes de la création de son identité, ça m’a réellement fait pensé à la création que Bethesda avait déjà réfléchie par le passé. On choisit les différentes statistiques que l’on va mettre en place dans le comportement de son personnage, et tout un tas de questions seront ensuite posée pour déterminer davantage le type de personnage que vous allez contrôler.


De toute façon, et j’allais y revenir, on est clairement sur un jeu à choix multiple. Selon les dialogues qui seront établis, on aura droit à un effet papillon assez conséquent qui impactera la suite de l’aventure, et c’est personnellement tout ce que j’adore. Pour ce qui en est de la jouabilité générale, je dois dire que je me suis un peu retrouvé perdu dans la première prise en main, qui n’est pas forcément agréable à la manette, mais on s’y fait très vite malgré tout.
Dans le style visuel, j’ai apprécié cette vue de dessus qui rappelle clairement les jeux d’époques, où l’on avait tous une tour qui prenait un windows xp familial et qui faisait tourner déjà des jeux de bonne qualité, mais d’époque bien évidemment. Avec cette similitude, encore une fois, j’y vois un rapprochement à Fallout 2 ainsi qu’aux jeux d’époque tel que Jaghead Alliance par exemple.


Pour vous parler un peu de la story board, je l’ai trouvé d’entrée de jeu vachement fun. On se réveille dans un hôtel en slip, sans savoir où l’on est vraiment, avec la tête dans le fion, très certainement dû à une violente attaque de substance pas très recommandable, et d’un soupçon d’alcool qui a coulée à flot. Vous voilà embarqué dans une aventure totalement farfelue, où vous déciderez de l’avancement du scénario. Chaque niveau monté vous permettra de débloquer de nouveaux points à attribuer dans vos compétences, comme pour tout bon jeu de rôle qui se respecte bien évidemment.

Quelles sont les nouveautés amenées?

Pour ce qui en est des améliorations qui ont pu voir le jour sur le jeu, je ne vais pas vous cacher que j’ai été un peu à la chasse aux informations, et que j’ai moi aussi fait des comparatifs vidéos de ce qui se faisait déjà avant que cette version Final Cut débarque sur console. En terme de graphisme, on a forcément adapté cette beauté pour nos consoles de salon, avec une petite revue visuelle le rendant plus lisse, plus fluide dans sa jouabilité, ce qui n’est pas sans déplaire aux puristes.


Le fait d’avoir adapté la jouabilité à la manette n’a pas du être simple directement en tout cas, car lorsque l’on regarde bien, les actions se font avec la touche X (du moins sur Play) et le côté point’n’click se joue avec le joystick droit. De ce qu’ont pu dire les développeurs, plus d’un million de mots vous attendent dans cette version Final Cut, soit un travail d’orfèvre lorsque l’on sait que celui-ci a été traduit et adapté selon les langues bien évidemment.

Conclusion

Un jeu dont on comprend rapidement le succès sur l’année 2019 quand on en prend les reines. C’est décalé, on se rapproche clairement du type jeu de rôle auquel on a pu jouer avec les copains par le passé et sur lequel on sait passé une bonne trentaine voir quarantaine d’heures pour arriver à ses fins. Découvrez le sans arrière pensée, c’est vraiment un super jeu de haute qualité qui est plus que recommandé.

Ma Note : 18/20

J’ai aiméJe n’ai pas aimé
L’ambiance totalement décalée du jeu.Un poil trop court à mon goût.
Son ambiance sonore en adéquation.
Sa jouabilité et ses graphismes.
Son côté jeu de rôle à l’ancienne.

Le jeu Disco Elysium est disponible sur PC, PlayStation 5, PlayStation 4, Google Stadia, Xbox Series X|S, Nintendo Switch et Xbox One, a été développé par le studio ZA/UM et édité par Humble Games.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :