TEST: Labyrinth City: Pierre the Maze Detective

Un jeu à tableaux avec un air familier qui semble transpirer la zenitude et l’émerveillement. Mais est-il aussi bien que l’on pourrait le croire ? Mérite-t-il d’être acheter comme nos vieux jeux Megadrive et NES rien qu’en regardant les images ?

Labyrinth City : Pierre the Maze Detective est un jeu de « labyrinthe » qui nous transporte dans un univers haut en couleur et incroyablement reposant. C’est une adaptation des livres de l’auteur Japonais Hirofumi Kamigaki qui nous propose de trouver des éléments sur des tableaux à la manière d’un « Où est Charlie ? ». Il est sorti sur plusieurs plateformes : Switch, PC, iOS, Android, Linux et Mac OS.

Charlie est parti

Ne vous attendez pas à des labyrinthes difficiles qui vont vous faire réfléchir. Ici, le chemin est indiqué que ce soit par des flèches violettes ou le décor qui vous donne des indices. Les chemins étant quasi prédéfini, vous ne chercherez pas bien longtemps pour arriver au bout.
Le jeu se découpe en tableaux successifs et chacun d’eux possèdent plusieurs objets à trouver comme des étoiles aux nombres de 3, des coffres, des lettres et des énigmes à accomplir. Contrairement à ce que l’on peut croire aux premiers abords, le principe du jeu est très loin d’un « Où est Charlie ». Ici pas question de scruté le moindre millimètre du tableau, vous trouverez tout en suivant les chemins.

Une DA très riche

Parlons maintenant du visuel qui est fidèle aux livres, qui nous transporte dans un monde mélangeant « Où est Charlie ? » et « Le professeur Layton » et qui est bourrer de petits clins d’œil comme celui de MGS qui ne demandent qu’à être activer. Vous aurez dans le premier tableau par exemple beaucoup d’animations qui apportent énormément au niveau de la vie des tableaux. Cela m’a d’ailleurs fait penser au film « La nuit au musée ».
Musicalement, c’est dans l’esprit d’un Layton mais cela reste très agréable et assez bien fait. Vous aurez des petites variances de la musique en passant près d’une fanfare par exemple. Chaque tableau a ses propres musiques et son décor spécifique. 

Manquerai plus que Dora

Malheureusement, le jeu est clairement fait pour les enfants et les challenges sont très simple à aborder. Pas de niveaux de difficulté pour rendre les choses plus intéressantes.  L’histoire est enfantine au possible tel Dora avec des indices qui, en plus d’être évident, sont zoomé sur le tableau. L’avantage est que le jeu possède une VF donc vos petits bouts pourront s’y amuser facilement.

Conclusion

Labyrinth City : Pierre the Maze Detective est un jeu posé et beau qui vous donnera de la détente sans prise de tête. Avec sa difficulté inexistante, il est plutôt orienté enfant mais il reste totalement jouable pour les adultes voulant s’évader.

J’aimeJ’aime pas
Les décorsLa difficulté trop simple
La musiqueTout de même répétitif
La vie dans les tableaux
La VF
Les clins d’oeil

NOTE: 15/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :