Test : Legend Of Mana

C’est vrai que lorsque l’on parle de Square Enix, on a tout de suite en tête la saga culte Final Fantasy, mais la maison nippone a plus d’une belle licence dans son sac. Alors que je pars en terrain totalement inconnu avec ce titre, c’est sur la voie de Legend Of Mana que j’ai voulu m’aventurer pour ce nouveau test que je vous propose. Qu’en est-il de ce titre à succès que Square Enix a décidé de basculer en version Remake? Est-il aussi exaltant que ce que raconte la légende..?

Bienvenue dans votre propre histoire

Si on m’avait dit un jour que je prendrais un malin plaisir à manier la carte d’un monde à reconstruire dans un Action RPG, je n’aurais pas attendu. Le principe du jeu est assez simpliste en soi : on a une carte du monde, avec plusieurs emplacements vierges, et on nous demande de reconstruire ce monde en perdition suite à la disparition de l’arbre de Mana, et ainsi de le ramener à la vie. Je signe tout de suite, si on peut ramener l’arbre Mojo Mana à la vie, alors let’s go.


Pour commencer, le choix de notre personnage est assez limité : un homme ou une femme. Simple, rapide et efficace. S’en suis le choix de l’arme de notre protagoniste, j’ai choisi la lance personnellement, arme assez polyvalente de manière générale qui s’adapte à tout type de combat. Une fois le choix réalisé, on nous fait plus ou moins comprendre que l’on devra poser notre maison quelque part sur la carte, puis la première ville à visiter pour que notre aventure puisse démarrer.


Bon, je dois dire que sur les premières missions du jeu, qui ne sont ma foi pas très longues au passage, j’étais conquis et assez emballé par le produit, mais ce manque de temps passé dans les missions que l’on enchaîne inlassablement m’a très vite ennuyé, et donne au jeu un aspect de fil non linéaire que l’on suit sans trop comprendre réellement pourquoi. Tout ce que l’on sait, c’est qu’au bout du compte, l’arbre Mana sera restauré, c’est tout. Rien ne tourne réellement autour du personnage que l’on créait, si ce n’est de le prendre pour le larbin de service.


Après attention, je ne peux pas dire, les missions sont plutôt sympa dans l’ensemble, voir même mignonnes pour certaines, mais ça manque vraiment d’une ligne directive qui aurait tellement pu donner une saveur différente au titre.

Parlons de la jouabilité

Amateur à 1000% des A-RPG, je m’attendais vraiment à prendre la main sur un jeu où j’allais m’éclater comme j’ai su le faire sur un Secret Of Mana/Evermore par exemple. Dans l’idée, on y est plus ou moins. On se promène sur la carte, en affrontant des ennemis en temps réel, et on s’exp et level up au fil des combats. J’aime le principe, et ce concept ne me dérange absolument pas, surtout que je suis capable de rester 5 heures dans la même zone pour combattre les même ennemis en boucle si il faut augmenter son personnage, mais les combats manquent très vite de dynamisme.


Bon, par contre admettons le, ce remake du jeu original, que j’ai pu voir en vidéo pour le coup, a été bien travaillé sur le plan artistique. Il est totalement possible de le mettre au même plan qu’un jeu actuel, car la palette de couleur appliquée, les textures et autres réglages graphiques sont lisses et relativement fluides. On sait se distinguer d’une zone à une autre, le relief des objets et du mobilier dans une maison (je pense à celle de départ au démarrage du jeu principalement) est assez bluffant, au point de ne pas y croire quand on me dit que le jeu est initialement sorti sur la PlayStation.


J’ai également fait le choix de comparer les musiques originales à celles entendues dans le jeu, et mon dieu que le contraste est édifiant. La pureté du remake de la bande son est à son paroxysme, et j’écoute actuellement cette bande son tout en rédigeant ces lignes tant elle m’a conquise. C’est entrainant, ça nous met dans le rythme du jeu, et ça nous donne envie de poursuivre l’aventure dans laquelle on est plongé. Clairement, c’est sublime, parfois même un peu trop, et c’est assez affligeant car ça contraste beaucoup avec le jeu sur lequel on bataille, mais ça passe!

Conclusion

Un jeu assez riche et varié, pour lequel on comprend très vite qu’il soit un titre phare de Square Enix bien évidemment. Malgré un remake qui régale forcément sur certains points techniques et audibles, le jeu conserve cet aspect qui, je le pense, a déjà du être évoqué, mais se montre assez redondant. Il faut aimer l’aspect et l’accepter pour pouvoir avancer dignement si l’on veut aller au bout de l’aventure (et de soi-même) pour faire revenir l’arbre Mana. Plaisant en partie, ce remake s’adresse surtout à un public averti et qui sera comprendre l’enjeu principal de ce remake.

Ma Note : 13/20

J’ai aiméJe n’ai pas aimé
Le style A-RPG…… Qui se répète trop vite.
Une bande son incroyable.Le manque de fil conducteur.
La texture, les décors, la fluidité.Les missions trop courtes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :