Test : Street Of Rage 4

Une fois n’est pas coutume, réaliser la suite d’un jeu a succès des années 90 a toujours l’avantage de raviver la flamme des nostalgeek et de faire découvrir une licence précieuse à l’histoire du jeu vidéo aux nouveaux joueurs. Lorsque l’on parle bien évidemment de Street Of Rage, ce sont des tonnes de souvenirs qui ressortent. Est-ce que le tour de force est passé pour cette suite de la trilogie originale?

Quelques années plus tard…

Alors que nous avons abandonné nos héros avec Street Of Rage 3 dans un ultime combat contre Neo X, des années ont passées et une nouvelle menace pèsent sur nos combattants. On retrouve donc Axel et Blaze pour une toute nouvelle aventure, accompagné de Cherry et Floyd. Nos héros principaux ont pris de la bouteille, bien évidemment, mais restent toujours aussi puissant.


Axel, qui s’est laissé pousser la barbe, les cheveux, et qui a prit du ventre, se montre toujours étonnamment redoutable dans son karaté, avec une petite dédicace à Capcom pour son coup enflammé qui se rapproche énormément du Shoryuken de Ken et Ryu de Street Fighter. Blaze a elle aussi un style de combat très particulier qui reste dans la veine de ce que nous avions pu connaitre, mais son physique a bien changé.


Et oui, entre les années 90 et maintenant, ses nénés ont bien poussés et se trémoussent comme des ballons au fil des combats, de quoi en faire fantasmer plus d’un dans la foule de joueurs.


Alors que la menace X semblait totalement écartée, c’est à présent une nouvelle organisation qui sévit, et qui va faire reprendre du service a nos acolytes. Préparez-vous à affronter la rue et ses occupants, qui seront prêt à en découdre et tenter de vous mettre la raclée du siècle…

Nouvelle mécanique de jeu et fluidité des mouvements

Par rapport à ce que nous avons pu connaitre, le jeu se renouvelle très bien et on très vite nos repères. Il n’y aura pas beaucoup de touches à retenir, car uniquement les quatre touches principales seront utilisables. Une pour les coups de bases, une pour sauter, une autre pour les coups spéciaux, et une pour attraper les ennemis. Pour utiliser votre coup ultime, il vous faudra combiner deux touches, rien de complexe.


Bien évidemment, sortir la suite de ce type de jeu inclue une revue au goût du jour graphique et de jouabilité, ce qui se fait très aisément. Le style graphique tourne le jeu vers un aspect un peu animé/bande dessinée, on a l’impression de voir un dessin animé pour enfant à l’écran, et c’est vachement appréciable, car je ne voyais pas comment le tourner autrement, sachant que la licence a toujours été accessible à la famille de manière générale.


Concernant la jouabilité, c’est fluide à souhait, et l’on arrive à prendre le pli vraiment facilement. Le seul bémol que j’ai a noté concernant ce dernier point, c’est le fait que l’on peut se déplacer dans le décor aussi bien à l’horizontal qu’à la vertical, comme la licence originale, et qu’il est au début parfois complexe de s’approcher de certains ennemis ou encore de les frapper. Encore une fois, c’est un pli à prendre.


Vis à vis des coups et enchainements, la refonte est totale! Oubliez totalement d’appeler la police en renfort pour tirer au lance roquette sur vos ennemis, ce coup spécial n’existe plus pour Axel. Cela dit, il est devenu le coup spécial d’un boss que vous rencontrerez en cours de route durant l’aventure (clin d’œil au titre original?). On enchaîne facilement cela dit, et si vous apprenez à gérer aussi facilement vos combos que les rebonds avec le décor, vous vous retrouverez facilement avec des vies supplémentaires.


Un point que j’ai trouvé intéressant et de pouvoir bénéficier de coups plus importants qui réduiront légèrement la barre de vie mais qui seront vraiment puissant. Si vous arrivez à enchaîner quelques coups après utilisation de ce coup en question, vous serez à même de récupérer votre vie, mais si un ennemi vous touche, la jauge ne remontera pas. Cela a un effet à double tranchant et est à utiliser dans des situations vraiment délicates.

Conclusion

Une réussite totale pour l’arrivée du quatrième volet d’une saga déjà plus que culte. Alors que le jeu de base et ses douze niveaux seront déjà amplement suffisant pour s’amuser un minimum, prévoyez qu’un DLC a déjà été mis en place et permettra de bénéficier de trois nouveaux personnages jouables ainsi que d’une durée de vie plus intéressante en terme de gameplay.

Ma Note : 19/20

J’ai aiméJe n’ai pas aimé
Le retour d’une licence culte.Quelques difficultés passagères à la prise en main.
La refonte des personnages principaux.
Les enchaînements/combos.
Les graphismes et la fluidité des déplacements/combats.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :