Test : Rust Console Edition

Alors que le jeu est déjà connu par les amoureux du genre depuis un moment sur PC, c’est en force que Rust est arrivé avec sa version console. Le test étant réalisé sur PlayStation 4, vous trouverez donc ici notre avis sur ce magnifique jeu qui a donc droit à son portage, et autant dire que c’était attendu!

Mais Rust, c’est quoi au juste?

Revenons un poil sur la licence avant d’en parler davantage. Rust est un jeu de survie online, où chacun commence sans rien et devra se débrouiller pour rester en vie. Trouver de quoi s’équiper, créer son propre abri, entrer en contact avec d’autres humains pour collaborer (ou pas), voici un peu le concept du jeu.


Dans l’idée, on en a déjà connu plus d’un comme celui-ci, c’est vrai, mais Rust trouve sa force dans sa communauté qui n’en termine plus de se renouveler, mais aussi sur ses plus anciens joueurs qui restent fidèles au poste bien évidemment et qui se montrent très actif.


Il existe à ce jour un très beau nombre de serveurs qui permettent aux joueurs, nouveaux comme anciens, de pouvoir profiter au maximum des ressources du jeu à leur guise.


Attention cela dit, comme dans tout type de jeu de la sorte, certains petits malins seront présents avec de mauvaises intensions, et le spawn kill existe ici aussi malheureusement. Autant être totalement franc sur le sujet, ça a failli me faire arrêter le jeu, clairement!

Parlons a présent du portage

C’est là que l’on entre vraiment dans le vif du sujet, avec des points à voir qui ne sont pas à prendre avec des pincettes.


Pour commencer, parlons graphisme. La PlayStation 4 arrive à tirer tout les avantages de ses composantes pour faire tourner le jeu comme il se doit, et je dois dire que graphiquement, c’est propre, pas de réel sujet, mais la console commence malgré tout à porter le fruit de son âge, et devrait se montrer certainement plus impressionnant sur PlayStation 5. J’ai trouvé que, comparé à la version PC, on s’y perd très facilement durant la nuit car on a la sensation que tout se ressemble et que certains pixels font mal aux yeux.


Concernant la jouabilité, je ne vais pas y aller par quatre chemins, rien ne vaut un combo clavier/souris. Dire que c’est facile de jouer à la manette à Rust serait utopique, bien que l’on arrive à jouer sans problème bien évidemment, mais switcher dans certains menus n’est pas aussi fluide que si l’on avait la team gagnante du PC bien évidemment.


Ce qui est pour ma part la réussite la plus fiable à la version PC, c’est d’avoir réussi à laisser cette part de serveur à foison qui empêche la monotonie, et de pouvoir s’implanter comme on le souhaiterait si l’envie nous en prend, ou de vaquait tranquillement si nous sommes plutôt aventurier du respawn.

Que nous apporte de plus cette version?

Si ce n’est de pouvoir jouer avec des amateurs de manette plutôt que de PC, la différence est maigre entre les deux versions.


Bien que la feuille de route de chacun des jeux est totalement différente entre la version console et la version PC, il aurait malgré tout été agréable de pouvoir jouer en cross-platform, car l’attente du jeu aurait normalement pu permettre cette collaboration, dommage…


Je pense que, comme je l’évoquais en début d’article, la force du jeu sera de bénéficier d’une nouvelle communauté qui sera se montrer relativement variable de celle à laquelle était habitué la communauté PC, et c’est assez intéressant de pouvoir confronter ainsi deux communautés différentes pour découvrir laquelle est la plus adaptée à son style.

Conclusion

Un portage attendu, qui n’aboutis pas au bout de ses attentes, bien malencontreusement, mais qui reste malgré cela appréciable à jouer. Le cross-platform aurait été vraiment la récompense qui aurait fait la différence sur ce jeu incroyable qui a encore de longues heures de vie devant lui.

Ma Note : 14/20

J’ai aiméJe n’ai pas aimé
Pouvoir jouer à Rust sur console de salon.Le cross-platform absent.
Le nombre de serveur.La jouabilité pas toujours évidente.
Une communauté relativement bienveillante.Le manque de puissance de la PlayStation 4 qui arrive à bout de souffle sur ce titre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :