Review : L’histoire de Metroid

Dernièrement, nous avons eu la possibilité, grâce à la société Pix’n love, de vous présenter leur travail, et quoi de mieux que de se lancer dans l’épopée d’un jeu de légende pour vous montrer de quoi ceux-ci sont capable? Retour vers le futur avec le livre l’histoire de Metroid, qui vous retrace ce qui a été accompli au travers de cet univers anthologique…

Une présentation alléchante

Dans un premier temps, penchons-nous sur l’ouvrage en lui-même. Celui-ci présente une première et quatrième de couverture au toucher appréciable, et aux reflets agréable. Les couleurs choisies, penchant entre le rouge, le vert et le violet nous rappelle très rapidement l’univers dans lequel notre lecture va se pencher. Bien évidemment, on retrouve au premier plan une Samus en armure, avec son bras canon mis en avant, et nous retrouvons derrière elle son meilleur ami et ennemi, bien évidemment nous parlons ici du Metroid.


L’intention de nous rappeler que l’histoire des jeux tourne principalement autour de ces deux protagonistes est une idée de génie bien évidemment, car beaucoup trop de monde néglige le Metroid, et réfère le jeu principalement à Samus, alors qu’elle n’est en réalité que la protagoniste qui sera là pour accomplir sa mission. Le Metroid, quant à lui, à une histoire très particulière, qui l’unira à Samus à travers des scènes mythiques de rivalité, avec des combats toujours plus impressionnant les uns que les autres, mais aussi à travers une complicité qui fait aujourd’hui l’histoire de ce jeu à succès.


Pour ce qui en est de la découpe littéraire, 311 pages reprennent l’histoire de ce jeu exceptionnel, divisé en 19 chapitres, un avant-propos, un épilogue et un prologue, mais aussi une ludographie et une bibliographie. Autant dire que tout éditeur qu’il se doit n’a pas le mérite de présenter ainsi ses livres, et c’est un travail d’orfèvre qui a été réalisé ici. De plus, le papier est d’une qualité incroyablement agréable, permettant au lecteur un toucher de page plus que convenable sur ce type de lecture.

L’explication détaillée des difficultés et de l’apothéose

Il faut savoir qu’initialement, Metroid est quand même un jeu qui aura eu une aventure sur la scène du jeu vidéo en dent de scie. Lors de son arrivée, les équipes techniques qui se sont penchées sur le sujet on eu la bonne idée d’exploiter au mieux les qualités techniques et graphiques de la console en cours d’utilisation, à savoir la Nes. Sortira donc le premier Metroid, qui aura un beau succès au niveau de ses ventes bien évidemment, mais qui sera mis dans l’ombre et manquera de visibilité par rapport aux autres titres de Nintendo, car la concurrence est rude à ce moment-là. Mario est la grande mascotte de Nintendo, Zelda fait carton plein, à Metroid de trouver sa place dans tout ça.


Christophe Mallet, l’auteur de ce livre, nous explique donc en différents chapitres les difficultés de l’époque à mettre en avant ce jeu qui fera ensuite mouche. Il aura fallu attendre l’arrivée de la Game Boy pour que Samus et les Metroid reviennent en force avec une suite au premier titre, mais l’avènement de la licence se fera vraiment avec Super Metroid, qui débarquera donc sur Super Nintendo. La licence prendra un sacré tournant, car la reconnaissance de ce titre le fera figuré au Panthéon des jeux de Nintendo, au même pied d’égalité qu’un Mario ou encore un Zelda. Bien évidemment, l’auteur n’oublie à aucun moment de nous parler des différentes licences et du parcours qu’a traversé le jeu, car celui-ci a eu la chance que beaucoup d’autres non pas eu.


Je m’explique, Metroid a eu droit à quasiment toutes les consoles de Nintendo existantes en terme de portage et de titre diffusé, ce qui est en soi assez exceptionnel. Game Boy Advance, Game Cube, Nintendo DS, Wii… Les aventures de Samus dans l’univers sont vraiment très variées et riches, et les différents chapitres de ce livre reviendront parler de comment chacun de ces volets a été orchestré pour répondre aux attentes des fans face à cette licence.

Conclusion

Un ouvrage qui rend hommage comme il se doit à une licence qui ne vieillit pas, ou plutôt très bien. Du haut de ses maintenant plus de 30 ans sur le marché du jeu vidéo, Metroid reste et restera à jamais une base solide, qui a marqué différentes générations de gamers, et laissera une emprunte indélébile dans l’histoire de Nintendo. Merci à Pix’n Love pour la confiance apportée, et de nous avoir fait parvenir une copie de cet ouvrage qui fut un réel plaisir à vous présenter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :