Test : R-Type Final 2

Quoi de mieux qu’un bon vieux shoot’em up des familles pour tuer quelques heures? Qui plus est, sur une licence telle que R-Type. Le retour de la saga culte se fait donc dès à présent, mais est-ce réellement pour notre plus grand plaisir?

Un retour en force pour un shoot’em up bien connu

Revenons un peu en arrière pour comprendre de quoi l’on parle. R-Type, c’est avant tout une saga culte qui a fait ses marques très vite dans le milieu, avec un premier titre sortie en 1987. Ce shoot’em up totalement révolutionnaire a vraiment impressionné, et a amené de nouvelles prouesses techniques, qui lui ont value le privilège de renouveler l’expérience plusieurs fois, et de voir ses titres sortir sur nos différentes consoles.


Avec l’arrivée de R-Type Final 2, on se dit enfin, il est temps de voir de quoi est capable cette licence une fois de plus. Au premier abord, je dois dire que quelque chose m’a clairement dérangé, la lenteur d’ouverture du jeu pour enfin se lancer in game. Nous sommes actuellement habitué à nous lancer en moins d’une minute dans un jeu, surtout avec l’arrivée de la Next-Gen et ses lancements ultra rapides. Cette lenteur, bien malheureusement, se répercute sur d’autres domaines, que nous allons revoir ensemble de suite.

Une jouabilité qui prend de l’âge et un manque de tact

C’est là où je ne me suis personnellement pas éclaté, malgré le fait que l’on soit sur un bon jeu.Je ne peux pas dire, le fait d’avoir un shoot’em up entre les mains est toujours un plaisir sans précédent, enchaîner les niveaux avec un nombre d’ennemis considérables et devoir recommencer car la difficulté est au rendez-vous, bien sûr que l’on apprécie. Cela dit, le manque de rythme du jeu, qui était donc déjà présent dans les chargements comme dit précédemment, impacte directement et considérablement la manière de jouer.


En effet, la frustration a été au rendez-vous car l’objectif de ce but de jeu est que l’action qui se profile à l’écran soit accentuée et très dynamique, ce qui n’est pas du tout le cas aujourd’hui sur la formule de ce jeu qui nous est proposé. C’est lent, le scrolling horizontal te donne envie de t’endormir sur ta console, c’est clairement plombant car il y avait un potentiel à exploiter tellement plus important. Le déplacement des ennemis permet d’anticiper parfois trop facilement la manière dont leur déplacement va se faire, où leurs actions à venir, ce qui nous facilite librement la tâche.


En aparté de ce que je viens d’énoncer ci-avant, certains ennemis arrivent sans prévenir et détruisent ton vaisseau en un tir venu de nul part, ce qui ne colle pas du tout! Je me suis même retrouvé à mourir de façon tellement stupide, en décalant légèrement mon vaisseau vers le bas pour esquiver un ennemi, et j’ai heurté le décor alors que rien ne laissé présumer que j’allais me prendre le décor. Un gros effort aurait été à prévoir à ce niveau, car je suis persuadé ne pas être le seul joueur à avoir subit cela.

N’oublions pas le positif

C’est vrai que les dernières lignes présentées étaient plutôt constituées pour dire les défauts du jeu, mais il existe malgré cela une multitude de bonne choses à ne pas négliger. Tout d’abord, on peut dire que graphiquement, on est sur un jeu vraiment de haute qualité pour l’esprit du shoot’em up nouvelle génération. Les décors sont d’une pureté sans précédent, et on apprécie vraiment ce qui nous est amené à l’écran au travers de notre odyssée.


Autre point important et non des moindres, les différents modules de vaisseaux à utiliser sont vraiment personnalisables à souhait, et c’est un vrai plaisir d’avoir une variété si importante de vaisseaux à disposition. Il en faut peu parfois pour faire la différence, et ce seul point suffit amplement pour faire de moi un joueur comblé.

Conclusion

Certes, R-Type Final 2 est loin d’être parfait, mais il permet quand même de passer un bon temps et quelques heures mais sans s’y attarder d’avantage. De belles opportunités de faire face à un jeu qui tente de renouveler avec une licence en déclin, 17 ans après la sortie de son dernier titre.

Ma Note : 12/20

J’ai aimé :

  • Retrouver l’univers de R-Type.
  • Le nombres de vaisseaux et leur customisation.
  • La beauté graphique.

Je n’ai pas aimé :

  • La lenteur du jeu et de ses chargements.
  • La jouabilité sur sa fin de vie.
  • Des ennemis faciles à anticiper.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :