Test : Gravity Heroes

Alors que nous avons eu dernièrement droit à notre lot de bons jeux, comme d’autres que nous n’avons pas forcément apprécié, la surprise de Gravity Heroes a été totale en lançant cet ovni. Mais que renferme exactement ce petit jeu indépendant? Est-il LE jeu indé que nous attendions cette année? Réponse tout de suite…

La sensation d’un jeu rétro

Non, vous ne rêvez pas, Gravity Heroes est un bien un jeu de notre époque actuelle, mais nous renvoyant à la grande heure du jeu en 16 Bits. Amoureux de ce type de jeu depuis toujours, autant dire que cela a été fortement appréciable pour le « nostalgeek » que je suis. Au premier abord, on se retrouve face à un jeu dont la simplicité de prise en main est très intuitive. Le menu contient un mode arcade ou le mode histoire. Autant dire les choses comme elles sont, le mode histoire vous occupera quelques petites heures, un des points faibles du jeu, mais ça n’est pas ça qui va le plomber, bien au contraire.


Pour ce qui en est du scénario… En existe-t-il vraiment un? La réponse est oui, mais celui-ci tiens en quelques lignes tout au plus! L’un des points appréciables de ce jeu, et je reviendrais sur le fait qu’il nous renvoie en enfance, c’est que nous avons le choix de quatre personnages différents, comme à l’époque de Tortues Ninja IV, quelle belle époque… Cela signifie également bien sur que l’on peut jouer jusqu’à quatre joueurs à la fois, et je dois dire que ça doit être très appréciable (oui, j’ai fais le jeu en solo).


Concernant les personnages en questions, aucune caractéristique propre à chacun, juste un skin qui change, mais c’est appréciable car les personnages sont jolis, et au moins l’un d’entre eux vous donnera forcément envie de vous y attacher pour rétablir l’ordre.

Parlons maniabilité et gameplay

Pour ce qui est de la maniabilité, autant dire que l’on a pas énormément d’informations à retenir. On change la gravité avec carré, saute avec X, tire avec R2 et utilise ses items avec R1. Rien de bien méchant, ni de trop complexe dans cette prise en main. Par contre, et c’est à ce niveau-là que j’ai personnellement eu du mal, s’habituer aux changement de gravité n’est pas chose facile au début, j’ai du m’y reprendre en plusieurs fois pour bien comprendre le fonctionnement. Par contre, une fois en main, on s’éclate et on défonce ses ennemis à tour de bras.


Le gameplay en lui-même est très répétitif. On apparaît dans une zone carrée, et les ennemis arrivent par vague. Ceux-ci varient en fonction du niveau dans lequel on se trouve bien évidemment, et peuvent parfois être très sournois ! On passe facilement de l’ennemi que l’on tire à distance, mais qui de près se fait sauter pour occasionner un maximum de dégâts, ou encore aux brutes épaisses qui tirent de façon instantanée lorsqu’elles se retournent sur vous, sans parler des boss. Disons le franchement, la difficulté est au rendez-vous, et chez Récits De Geek, on adore ça. Quand j’ai du affronté le premier boss, je me suis vraiment pris la tête, mais ce n’était rien comparé aux autres à battre.


Concernant le gameplay, une petite chose m’a un peu chiffonné. Lors des différents tableaux que l’on traverse, des intelligences artificielles viennent nous aider, pour nous ravitailler en arme, armure, vie… Et il m’est arrivé plusieurs fois que le jeu me troll en posant par exemple un ravitaillement en vie sous les pieds du boss alors qu’il ne me restait qu’un PV… Vis ma vie de geek… Dommage pour cela!

Quelques petites surprises appréciables

Dans ce type de jeu, on ne s’attend pas forcément à avoir le petit plus qui fera la différence comme sur les triple A par exemple, et pourtant, Gravity Heroes arrive à nous surprendre par sa créativité et la perspicacité dont on fait par ses développeurs. Quelque chose qui paraîtra très simple et tout bête pour certains, mais pour ma part, le fait d’avoir un classement et un rendement sur ce que l’on a pu réaliser durant notre partie est fortement appréciable! J’ai eu la bonne surprise de me voir classé Rang S sur mes premiers niveaux, bon ça n’a pas suivi forcément ensuite, mais ça permet de se donner une idée de notre manière de jouer, de voir s’il on est plutôt bon dans ce domaine.


Autre petit détail, mais quand vous vous lancez sur ce type de jeu, et j’en parlais tout à l’heure, il n’y a pas forcément de scénario bien défini. Pourtant, Gravity Heroes a permit à nos personnages d’avoir une petite conversation préalablement réfléchie avant de se lancer dans le stage que l’on va affronter. C’est simple, mais personnellement, je prend ce genre de petit plus qui donne une jouabilité différente.

Dernier point sur lequel je voulais m’accorder un peu, il existe un serveur Discord que vous pouvez rejoindre dès à présent pour avoir l’actualité en tant réel de ce qu’il en est sur le jeu, si des patchs de mis à jour sont prévus, et échanger avec d’autres joueurs pour jouer en coopération.

Conclusion

Pas forcément le meilleur jeu de l’année en terme de jeu indépendant, non seulement pour sa durée de vie très courte, mais celui-ci permettra malgré tout de passer un très bon temps et de pouvoir s’amuser seul, entre amis ou en famille, sur une belle petite découverte aux traits de jeu de Super Nintendo.

Ma Note : 15/20

J’ai aimé :

  • Le côté Rétro
  • La difficulté du jeu
  • Les quelques petites interactions des personnages
  • Le peu de touche a utiliser
  • Les personnages

Je n’ai pas aimé :

  • Trop court
  • Parfois répétitif
  • L’IA pas toujours bien adaptée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :