Mortal Shell – L’alternative aux Souls?

Sorti l’été dernier sur PlayStation 4 et Xbox One, c’est sur les consoles next-gen que Mortal Shell a fait son retour il y a quelques jours dans une enhanced édition. Ayant raté le coche l’an passé, c’est avec plaisir que je suis parti affronter ce successeur spirituel de Dark Souls mais en a t’il tout les atouts ?

Bienvenue dans le néant !

Depuis ses débuts, les développeurs du studio Cold Symmetry n’ont jamais caché leur inspiration du grand Action-RPG aux mecaniques exigeantes auquel il a été souvent comparé au fil des mois.

Même il en a repris les bases, Mortal Shell a su tirer son épingle du jeu avec ses mécaniques exigeantes et son timing impitoyable ou votre première mort ne sera que la première d’une longue série…

Dans ce monde où a aucun moment vous ne serez pris par la main, vous incarnez un personnage humanoïde dénué de peau digne des cénobites imaginé par Clive Barker dans Hellraïser. Cet amas de chair devra évoluer dans un univers sombre ou vous devrez tenter de survivre tant bien que mal.

Après un court tuto clairement inspiré de vous savez qui, vous aurez après une éventuelle première mort (oui oui j’ai rendu l’âme dès les premières minutes) appris les bases du gameplay qui se résume a une petite attaque, une plus lourde et SURTOUT le bouton d’esquive ! Il est temps de vous habiller de manière un peu plus convenable afin de progresser dans de meilleures conditions…

Il vous faudra donc trouver une « enveloppe » qui vous octroiera une vie supplémentaire. A savoir qu’une fois votre santé au plus bas, vous serez éjecté de cette dernière et pourrez y retourner une fois avant de passer de vie à trépas définitivement. Quatre véhicules seront disponibles pour vous aider à venir à bout de cet enfer et c’est grâce au goudron amassé sur le corps de vos assaillants que vous pourrez les améliorer tout comme les quelques armes que vous trouverez en cours de route. Sachant que les améliorations ne sont pas transférables d’une enveloppe à une autre, préparez vous à verser des larmes de sang à la fin de l’aventure…

Un bestiaire peu fourni mais des combats exigeants!

Étant adepte de genre de jeu, je m’attendais au vu du cadre a rencontrer un bestiaire assez diversifié mails il n’en est rien: en dehors des boss qui proposent un joli challenge, les ennemis générés aléatoirement sont assez semblables et ne seront effrayants qu’en cas d’attaque groupée ce qui arrivera assez régulièrement.

Concernant les combats, ils sont assez exigeants et le moindre faux pas pour s’avérer assez punitif voire mortel. Une bonne stratégie sera donc de rigueur et il faudra user et abuser de bons réflexes afin de sortir victorieux des affrontements quasi constants.

Concernant la parade, on peut saluer le travail effectué rendant les différentes phases assez originales. Vous aurez par exemple la possibilité d’endurcir votre corps pour repousser les attaques mais aussi brandir une amulette qui vous fera gagner quelques précieuses secondes dans ce monde exigeant à souhait.

Un portage taillé pour la next-gen ?

Comme indiqué au début de ce test , Mortal Shell: Enhanced Édition a bénéficié de diverses améliorations pour sa sortie sur PlayStation 5 et les Xbox Séries.

Alors que les graphismes sur Xbox One peuvent sembler assez sommaires de prime abord , la version Séries s’avère pour sa part plutôt jolie avec des textures affinées et un affichage en 4K/60 FPS qui rend le jeu beaucoup plus agréable à l’oeil mais aussi concernant sa prise en main.

Cependant, peu d’améliorations concernant les temps de chargement ce qui pourra s’avérer frustrant si vous croisez la mort assez régulièrement…

Un prix a la hauteur de la frustration ?

Proposé au prix moyen de 35€ chez les différents revendeurs, Mortal Shell: Enhanced Édition propose de bonnes améliorations qui même si elles ne sont pas flamboyantes en font un titre correct pour le rapport qualité-prix. Sachez cependant que si vous avez fait l’acquisition du jeu a sortie, la mise à jour est gratuite!

Malgré ses quelques imperfections, Mortal Shell reste un souls like intéressant pour ceux qui ont poncés les divers jeux du genre. On aurait aimé un bestiaire plus varié et des donjons moins linéaires mais avec son gameplay aussi rigide qu’exigeant, cet A-RPG ravira les amateurs de challenge sado-masochistes sur les consoles nouvelle génération en attendant son successeur…

Ma Note : 13/20

J’ai aimé :

  • Plutôt réussi graphiquement
  • Un arsenal sympathique
  • La bande son

Je n’ai pas aimé :

  • Les temps de chargement trop longs
  • Un bestiaire qui manque de profondeur
  • Un gameplay parfois trop exigeant
  • Dans l’ombre de Dark Souls…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :