Test : Bravely « Et de légers » Default 2 sur Nintendo Switch

C’est en 2013 que le premier opus de Square-Enix développé par Silicon Studio voit le jour sur nos consoles portables Nintendo 3DS.

Ce premier opus nous proposait déjà un JRPG qui est devenu un incontournable pour les amateurs du genre.

Bravely Default 2 est enfin disponible depuis le 26 février sur Nintendo Switch. Square-Enix a donc décidé de remettre le couvert pour la saga. Silicon Studio passe le flambeau à la Team Asano, dont Tomoya Asano le producteur du premier opus en est le fondateur.

Il est donc temps de se poser la question essentielle, dû pourquoi vous lisez le test du boomer aigri que je suis,

Bravely Default 2 se montre t’il digne voir meilleur que son grand frère ?

Du surgelé réchauffé mais bien assaisonné

Tomoya Asano nous propose un JRPG certes Old-School mais avec une certaine maitrise. La première chose qui nous frappe en plein visage est le choix de direction artistique très proche du premier opus non sans omettre probablement une inspiration à Legend Of Mana sur Playstation 1.

Le jeu nous plongera dans l’aventure du jeune marin Seth. Durant son périple notre héros rencontrera des compagnons d’armes et découvriront qu’ils sont des héros de la lumière désignaient par les 4 cristaux pour combattre le mal ancestral qui vient de s’éveiller.

Bizarre ce synopsis me rappelle quelque-chose ainsi que le fait que Mr Asano fut le producteur du portage de Final Fantasy III sur Nintendo DS mais cela me reviendra surement plus tard au fil de mon écrit.

Au cours, de votre aventure, de nombreuses quêtes secondaires viendront se mêler à la trame principale. Un bon nombre de ces quêtes feront plaisir aux fans de Death Stranding de Kojima car le côté FEDEX est bien présent non sans être pour autant étouffant.

Cependant de nombreuses quêtes secondaires ont pour rôle d’étoffer le lore et permettent également de débloquer de nouvelles classes ( astérisques dans le jeu ) donc il serait dommage de vouloir tracer une ligne directe vers la fin de la trame principale.

Le combat du corps et de l’esprit

Le jeu vous proposera un système de combat au tour par tour semblable au premier opus où le système de Bravery et de Default sera présent. ( Ce système consiste à stack ou non des actions pour les ressortir au moment opportun ).

De plus un système de classe viendra s’ajouter où vous choisirez une combinaison, entre 24 classes disponibles, d’une classe principale et une secondaire interchangeable en dehors des combats. Une feature qui sera ravir les férus de theorycraft.

Jrpg rime souvent avec farm intensif voir indigeste des combats, pour autant Bravely Default 2 ne souffre pas de cette maladie récurrente. De plus une feature intéressante sur la carte nous offre la possibilité d’éviter les combats inutiles. Les ennemis de faibles niveaux fuiront à la vue de vos compagnons ce qui pourra flatter l’égo « kikoupgm » de certains.

Amateur de challenge cependant uniquement le mode difficile vous en proposera un réel.

C’est l’heure du du du DUEL !!!!!

Beaucoup de Jrpg s’accompagnent de mini-jeu afin d’augmenter pour certains drastiquement vos nombres d’heures de jeu.

Bravely Default 2 vous proposera un jeu de cartes addictif sur lequel vous pourriez passer de longues soirées.

Ce mini-jeu, intitulé Barrage Et Domination, se débloquera après une quête secondaire. Raison de plus pour ne pas faire l’aventure en ligne droite.

Mélange intelligent entre le Triple-Triad de Final Fantasy 8 ( dont la version sur le Final Fantasy 14 est juste excellente ) et le Tera-Master de Final Fantasy 9, ce jeu mérite une attention particulière. Le B&D vous proposera à son menu du deck building et surtout de quoi étancher votre soif de collectionnite aigue qui devrait attirer les joueurs de type Gatcha dans l’aventure.

Le petit frère au air de grand

Bravely Default 2 réussi donc son retour de force en proposant un Jrpg Old-School pleins de surprises. Malgré la faiblesse du scénario beaucoup trop convenu, le soft tire son épingle du jeu par son système de combat dynamique pour un tour par tour. Le manque de difficulté fera peut être pesté les 2-3 PGM dans le fond de la classe. La bande originale de Revo viendra sublimer la direction artistique au petit soin.

J’aimeJe n’aime pas
L’ost de RevoLe swap color pour le bestiaire. Feignantise…
Le système de combatLe scénario beaucoup trop simpliste
La DA maitrisée qui sublime les décorsLe manque de difficulté
Le B&D qui aspirera votre âme et vos heures de jeu.

Note : FF3/20

Bravely Default 2 est donc pour ma part un bon Jrpg pour les fans qui partiront à l’aventure pour une petite centaine d’heure où les clins d’œil aux Jrpg du passé seront nombreux taquinant ainsi notre nostalgie sans tomber pour autant dans le fan service.

Ami(e)s Geeks, prenez soin de vos joysticks !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :