Test : Gods will fall

Comme nous le savons tous, Deep Silver, l’éditeur des différents Métro, aime jouer le tour de passe pour présenter différents types de jeux. Mais qu’en est-il réellement avec Gods will fall? Est-ce que ce jeu sera à la hauteur de la société ?

Mort aux divinités


Clever Beans, aux commandes de Wipeout Omega Collection, nous embarque dans une toute nouvelle aventure situation dans les contrées celtiques. De braves aventuriers partent à l’assaut d’une île mystérieuse pour défier des dieux aussi cruels que monstrueux. Seulement, tout ne se passe pas aussi bien que prévu pour nos héros durant leur voyage. Ceux-ci s’échouent donc en bateau sur l’île des divinités, et ont bien l’intention de prendre leur revanche. En effet, ces divinités ont exterminés les leurs, et ils sont tout ce qu’il reste alors, les huit derniers survivants de ce clan. Des que la partie démarrera, on vous donnera accès à une première grotte qui fera office de tutoriel dans laquelle les bases du jeu y seront présentées : déplacement, système de combat…L’objectif de ce tutoriel étant de nous mettre en autonomie totale dès le début pour aller chercher les dix divinités a abattre et en finir le plus vite possible ! Ça m’a un peu rappelé ma jeunesse, où l’on ne se prenait pas la tête, on avançait et on tapé dans le tas. Le système aussi rappelle un peu les jeux à l’ancienne, type Mario par exemple, où l’on se déplace sur une map pour choisir son tableau et aller affronter l’ennemi. Il y aura donc deux types de map : celle sur laquelle on choisit son niveau, qui est une zone neutre, et les niveaux dans lesquels nous attendent les divinités ainsi que leurs subordonnés. Avant de passer à l’assaut de chacun des niveaux présenté, vous devrez choisir quel héros partira au combat, sachant que chacun d’entre eux dispose de capacités et caractéristiques différentes. Réfléchissez bien avant de vous aventurer dans l’antre de ces monstres… 

Un gameplay pas si fou que ça

Soyons totalement transparent à ce niveau là, je ne me suis pas fait au gameplay. D’accord, les combats ont quelques bonnes notions, comme la sur brillance de l’arme adverse pour savoir quand esquiver ou faire une parade, mais c’est tout ce que j’ai pu retenir de positif. On va tout de suite partir sur les points qui ne vont pas à mes yeux, dont le système de combat. Pour ce dernier, rien de trop méchant, une attaque faible et une autre forte, mais lorsque l’on attaque, le système permettant de se déplacer pour se retrouver face à son adversaire est d’un compliqué sans précédent, on rencontre vraiment des difficultés pour cela. Deuxième point noir, les déplacements… Mon dieu, je ne me rappelle pas avoir eu droit à un jeu aussi lent depuis longtemps ! C’est l’un des points qui m’a empêché d’aller au bout de l’aventure, clairement, j’en avais vraiment ras le bol ! Dans ce genre de jeu, on demande à se déplacer rapidement, sachant que le jeu lui-même te met en position de vitesse lorsque tu comprends que tu vas pouvoir vite affronter les boss, mais finalement, non… Appart les dashs pour se déplacer plus vite, la lenteur des personnages est vraiment un gros point noir. Autre élément de gameplay assez rébarbatif, les points de chute. En effet, si vous avez le malheur de vous retrouver proche d’une crevasse ou d’un ravin, faites extrêmement attention. Il est très facile de vous faire chasser ou de tomber par vous même. Au premier boss que j’ai affronté, alors que j’allais le tuer, j’ai sauté dans sa direction et je me suis retrouvé dans le vide… Qu’est-ce que c’est rageant ! De même, lorsque tu es sur un petit pont, ne défie pas d’ennemi, et marche droit, sinon, c’est dans le vide ! C’est assez facile de tomber et parfois, ça en est écœurant…

Pas que des mauvais points !

Attention, il ne faut pas tout jeter non plus loin de là ! Personnellement, bien que très simpliste, j’ai beaucoup aimé l’histoire du jeu et le fait d’aller défier des divinités toutes aussi répugnantes les unes que les autres. Également, l’humeur de chacun des héros peut se voir changeant, et si vous perdez un héros en court de parti, certains y verront leur vigueur diminuer, alors que d’autre gagneront en puissance plutôt, et j’ai trouvé ce système vraiment très intéressant ! Enfin, je trouve les graphismes bien travailler, on sait exactement sur quel sol on a mis les pieds, et c’est vraiment un plaisir visuel ! Pas trop poussé mais suffisamment pour convaincre le joueur. 

Conclusion 

Un petit jeu d’action qui ne passe pas inaperçu par son éditeur, mais qui n’attirera certainement pas autant de foule que ses grands frères avant lui. Les idées sont claires et précises, mais le gameplay manque cruellement de volonté. C’est dommage, avec de petites corrections, le jeu pourrait être sublime. 

Ma Note : 13/20

J’ai aimé :

  • Le scénario. 
  • La note graphique. 
  • La variation de héros ayant chacun ses capacités. 

Je n’ai pas aimé :

  • Des combats trop mous. 
  • Une maniabilité trop peu enviable. 
  • Des mécanismes mal huilés. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :