Test : Bloodstained : Ritual of the night

Aujourd’hui, les Metroidvania à l’ancienne se font vraiment de plus en plus rares, et seuls quelques uns d’entre eux se distinguent du lot. Mais que vaut donc Bloodstained : Ritual of the night? Peut-on dire qu’il fait parti de la catégorie des bons jeux dans ce domaine ?

Une aventure intensément longue

Lorsque j’ai mis en route Bloodstained pour la première fois, je ne savais pas du tout dans quoi je m’engageais. Une licence nouvelle pour moi, mais dont j’ai beaucoup lu les mérites. Je tiens à préciser que le test qui va suivre a été réalisé sous Android. À la prise en main, je dois dire que j’ai été un peu dubitatif, la maniabilité de ce genre de jeu est un peu complexe si l’on a pas l’habitude, mais on s’y fait avec le temps ! Quand j’ai découvert l’univers dans lequel on nous immerge, j’ai cru que l’on avait twisté ce bon vieux Metroid avec un Castlevania des familles, et pour cause ! Le suivi de la quête que nous allons devoir mener se fait par changement de tableau, dans lesquels diverses épreuves seront à surmonter. De plus, l’évolution de notre personnage sera progressive, et un nombre incalculable de pouvoirs seront à générer pour pouvoir affronter les différents monstres et autres ennemis qui nous feront face tout au long du jeu. Enfin, et je pense que c’est ce qui fait le lien surtout avec Castlevania pour moi, le bestiaire auquel nous faisons face y est très similaire. Préparez-vous en tout cas, car la bataille sera longue et rude, je peux vous dire que mon nombre d’heure sur ce jeu est assez conséquent.

L’envie d’aller toujours plus loin

Ce que j’aime beaucoup dans ce jeu, c’est que l’arsenal qui le compose est extrêmement riche. Que ce soit aussi bien dans les armes, armures, ou encore les éclats, la variante d’objet utilisable est vraiment impressionnante. Certaines armes sont justes la pour le fun et pour faire kiffer le joueur, quand à d’autres, il faudra tenir compte de leurs caractéristiques qui seront vraiment les bienvenues dans certaines situations. On remarquera que dans cette variété de compétence, on pourra combiner plus d’une centaine d’attaques différentes ! Si tu décides d’attaquer en utilisant de la magie élémentaire de glace, libre à toi de te lancer dans cette voie, tout comme partir sur de l’invocation pure. Le choix est vraiment très large, de quoi ravir à souhait les amoureux de ce type de jeu. Par contre, je dois dire que niveau maniabilité et jouabilité sur portable et tablette, pour le coup, ça m’a paru assez complexe d’enchaîner tout cela à la fois. J’espère que pour les joueurs de console, il est plus facile de pouvoir exécuter tout cela en même temps. Pour revenir à la multitude de l’inventaire dont je vous parlais, je trouve qu’il y a un côté intéressant à cela. En effet, lorsque l’on regarde bien le jeu en détail, on se rend compte qu’au fer et à mesure de notre avancée dans les tableaux, on devra sans cesse faire des aller-retours, comme dans tout Metroidvania bien évidemment, mais le fait de changer régulièrement son arsenal permettra une vision globale des niveaux beaucoup détaillé et approfondi. On aurait pu penser que ces va et vient incessant perturberait le jeu en soi, mais il n’en est rien, bien au contraire. Plus l’on avance dans le jeu, et plus le plaisir de se frotter à celui-ci est important.

Une variation riche et intéressante

Pour éviter au joueur de se retrouver dans une monotonie constante, et au-delà d’un arsenal déjà très diversifié, ce jeu propose des décors de qualité et qui se renouvellent en permanence. Cela permet avant toute chose de prouver que le paquet a été mis pour donner un jeu intéressant, mais également de rappeler que le Metroidvania est avant tout un type de jeu très riche. Comme pour la variation de niveaux, on se rendra vite compte que la bande son mise en place dans le jeu est vraiment très appréciable, et nous donne une envie débordante de partir combattre son adversaire. L’objectif des jeux actuels est surtout de faire dans le graphisme le plus extrêmement beau, mais ce n’est pas le cas de Bloodstained, qui cherche vraiment à laisser au joueur la sensation d’un jeu dont il se rappellera.

Conclusion

Tout ce que l’on attend d’un Metroidvania se retrouve dans Bloodstained : Ritual of the night. De la montée en puissance, de l’enchaînement de tableau menant à des ennemis toujours plus puissants les uns que les autres, mais avant tout, une durée de vie en adéquation avec ce qui se fait de mieux. Malheureusement, et comparé à ce que dois être la version console et pc, la maniabilité de la version Android tâche un peu la jouabilité. Cela n’empêche pas le jeu d’être ce qu’il est, c’est à dire un joli titre.

Ma Note : 17/20

J’ai aimé :

  • La montée en puissance de notre personnage.
  • Le mode Metroidvania à l’ancienne.
  • La richesse de l’arsenal.
  • L’ambiance musicale plus que correcte.
  • Une durée de vie époustouflante.

Je n’ai pas aimé :

  • Des petits bugs rencontrés.
  • Une animation parfois à revoir.
  • Le portage sur Android un peu dur à prendre en main.

2 commentaires sur “Test : Bloodstained : Ritual of the night

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :