Test : More Dark

En ce moment, les jeux indépendants me bottent pas mal je dois dire. Donc quand j’ai vu que je pouvais réaliser un test pour la société Ratalaika Games, maître dans le domaine du jeu indé, je n’ai pas hésiter. Voici ce que j’ai pensé du tout nouveau petit jeu appelé More Dark…

Bienvenue en enfer

More Dark, c’est à la fois l’élégance d’un jeu aux graphismes proche des consoles en 8 et 16 bits, my love, et du puzzle game assez casse-tête par moment. On y incarne un petit démon, voir le diable, au choix, dont le but sera de passer de prison en prison de ce que j’ai pu comprendre, et résoudre chaque énigme de ces prisons en question. Pour pouvoir y remédier, il faudra, lorsqu’il y en aura, tuer les prisonniers présent sur le tableau dans lequel nous nous trouvons pour débloquer la porte permettant de sortir et d’accéder au niveau suivant.

Un bon remue-ménage

En soi, on est sur un jeu relativement simpliste, à l’instar de ce qui se fait de mieux, comme League of Evil par exemple. Un jeu simple, efficace, ni trop long, ni trop court, et qui sera nous contenter durant quelques petites heures. La mécanique du jeu est vraiment très stable et facile à prendre en main, car à l’exception de sauter et se déplacer, il n’y a rien d’autre à réaliser au début. Après, lorsque nous avançons dans le jeu, nous débloquons trois items qui aideront à avancer, mais c’est tout, il n’y aura rien d’autre. Quatre touches et les déplacements, impeccable !

En soi, les casse-tête des niveaux proposés dans le jeu sont très simple au départ, le temps de nous laisser prendre un main tout ses éléments, puis très vite, les choses vont s’emballer. Il m’est arrivé de recommencer certains niveaux une bonne dizaine de fois avant de parvenir à mes fins. Comme je le disais, de quoi passer le temps quelques heures avant d’en arriver au bout, et le pire, c’est que ça rend addict!

À côté de cela, des mini-jeux seront présents de temps à autre. Et autant dire que les développeurs se sont éclatés, car on peut jouer à un jeu de destruction de bloc où la balle n’est autre que des humains sacrifiés pour la cause, et qui peuvent tomber dans la lave à tout moment. Totalement barré, j’adore !

Quels sont ses défauts ?

Honnêtement, je n’ai pas rencontré de véritable défauts sur ce jeu. La seule chose qui m’a vraiment dérangé, c’est que le jeu se joue parfois au millième de détail pour réussir un coup et permettre de réussir le niveau, et ça s’est trouve parfois excessivement frustrant. Sinon à côté de cela, j’ai trouvé que, malheureusement, la bande sonore n’était pas vraiment en adéquation avec le jeu, mais n’est pas dérangeante en soit pour l’arcade que l’on nous propose. Si on veut aller un peu plus loin dans la démarche de la critique, bien qu’elle ne soit pas forcément nécessaire ici pour ce jeu, disons que les graphismes seront peut être un motif de frein pour les joueurs trop habitués à la Next-gen…

Conclusion

More Dark nous laisse une belle impression à travers ses 60 niveaux. Autant dire que c’est une belle petite découverte de jeu indépendant qui n’a rien à envier à ses grands frères avant lui.

Ma Note : 18/20

J’ai aimé :

  • Le côté un peu morbide des enfers.
  • Les mini-jeux.
  • Les différentes mécaniques apportées par les items.
  • La complexité du jeu casse-tête.

Je n’ai pas aimé :

  • Paradoxalement, trop casse-tête par moment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :