Test : Kerbal Space Program Enhanced Edition

Partir à la conquête de l’espace, c’est une aventure qui a toujours été fascinante pour l’être humain. Alors, quand le jeu vidéo se propose de faire de vous le cobaye d’un envoi hors de la Terre, diriez-vous non à ce type d’expérience ? Revenons ensemble sur Kerbal Space Program, avec sa refonte Enhanced Edition…

Paré au lancement

Tout d’abord, revenons en histoire sur Kerbal Space Program. Initialement prévu pour une sortie sur PC, le jeu, sorti en 2011, rencontre un franc succès auprès du public convoité, que ce soit dans sa prise en main comme dans sa complexité, dans sa façon avenante simpliste comme dans sa durée de vie infinie. Fort du succès dont nous parlions précédemment, le portage sur consoles de salon se fait alors en 2016 sur PlayStation 4, Xbox One ou encore Wii U. La réédition dont nous allons parler aujourd’hui, nommée Kerbal Space Program Enhanced Edition, a été publiée en 2018.

L’objectif de ce jeu est en soi très simple. Comme il s’agit d’un simulateur de vol spatial, nous avons différentes capacités de traverser les sphères de notre planète pour en sortir. On pourra construire un satellite, une fusée, une station spatiale, et bien d’autre véhicule ou engins qui permettront de sortie de la planète sur laquelle nous sommes. Le système solaire mis en avant dans ce jeu n’est que fictif, bien évidemment.

Ce que j’ai trouvé intéressant dans ce jeu, c’est les différentes possibilités de création d’engins, et ce que l’on peut en faire bien évidemment. Lorsque l’on se lance dans la construction de sa fusée, il faut savoir que les modules nous permettant de construire sont très distinct et précis. Renfort des structures, réservoir de carburant, moteur… Tout y est ! La diversité des pièces est très riche de base, et les différentes mises à jour qui sont réalisées sur le jeu de manière générale offrent toujours plus de possibilité, ce qui permet de pouvoir réaliser des créations puissantes, ainsi que des modules personnalisés, sans passer par ce qui nous est donné de pouvoir utiliser. Ainsi, j’ai pu voir des joueurs qui faisaient des merveilles, permettant d’avoir des véhicules ou satellites vraiment impressionnants. Après, bien évidemment, le but sera de pouvoir contrôler le vaisseau, non-seulement dans son décollage jusqu’à sa sortie dans l’espace, puis une fois mis sur orbite. Ce qui est un point important, et non des moindres, sera le fait de pouvoir combiner ses engins spatiaux une fois ceux-ci dans l’espace, de pouvoir envoyer sa construction finale en plusieurs phases pour faciliter son accès parmi les étoiles. Autant de points amusant que ludique, créatif et intéressant, bien revus par cette nouvelle version, qui vont permettre au joueur de s’engager sur un jeu qui ne demande pas forcément beaucoup de ressources, à un visuel plus intéressant que celui proposé initialement.

Pour moi, le réel intérêt se porte sur le mode histoire, car celui-ci propose un budget limité, proche de la réalité, où des recherches permettront de faire évoluer les avancées technologiques disponible, et aura pour but de proposer des contrats pour amener à l’établissement d’engins spaciaux vraiment exceptionnels, même si, encore une fois, je pense que le mode de réalisation libre est quand même celui qui permet au mieux de pouvoir créer le contenu le plus abouti.

Un très bon jeu, mais…

Bien que nous ayons en main ce que je considérerai comme l’un des plus grands jeux de bac à sable de ces dix dernières années, il existe néanmoins des points noirs que je tiens à distinguer sur Kerbal Space Program, et principalement sur cette version Enhanced. D’accord, des progrès ont été fait sur la version de base et celle-ci, mais quand même, je trouve qu’il y a un manque de qualité graphique qui, personnellement, m’énerve parfois et me fait quitter parfois mon projet, bien que le concept est bon, parce que graphiquement le jeu n’est pas très beau. Je sais que c’est un style appart, un peu comme quand Minecraft est arrivé initialement, on a tous eu mal aux yeux, mais on s’y est fait, et à présent, ça fait parti des jeux classiques et actuels. Pour ce jeu, malheureusement, je ne suis pas d’accord. Le premier point étant que l’on ne peut tirer profit et jubiler d’une simulation intéressante si on nous octroie un jeu en baisse graphiquement en comparaison du contenu proposé, et, encore une fois, pour moi la conquête de l’espace est censée me faire rêver. Alors oui, envoyer ma fusée dans l’espace est vraiment excitante, mais il y a un gros hic qui me gêne, qui m’empêche de jubiler au plus de ce jeu…

Conclusion

Une fois n’est pas coutume, la version Enhanced de Kerbal Space Program nous renvoie dans cet excellent jeu, en attendant l’arrivée du second opus, mais le nécessaire ayant été réalisé n’est pas pour moi suffisant pour en faire un grand cru. D’accord, on a toujours une aussi bonne prise en main, pas d’accord sur l’attendu de la palette graphique.

Ma Note : 15/20

J’ai pas aimé :

  • La conquête de l’espace.
  • Les modes histoire/bac à sable.
  • La jovialité des personnages.
  • La durée de vie infinie.

Je n’ai pas aimé :

  • Un manque d’amélioration graphique.
  • Un renouvellement pas forcément nécessaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :