Test : Relicta

Les puzzle-game, quelle grande histoire d’amour, surtout depuis la sortie d’un certain Portal il y a maintenant un bon nombre d’années. Je dois dire que depuis cette licence, je cherchais toujours le petit jeu qui me ferait vibrer, et redécouvrir cette sensation du jeu tordu et casse-tête à souhait. C’est exactement ce que Relicta a à offrir à ce jour, pour mon plus grand bonheur, mais également le vôtre…

Comme un sentiment de sérénité

Lorsque l’on se lance dans un jeu comme Relicta, on est sur d’une chose : on va passer un bon temps sur un bon jeu, du moins, c’est ce que moi j’ai ressenti tout de suite lorsque je l’ai mis en route! Je ne sais pas pourquoi… L’ambiance, l’atmosphère du jeu, la façon d’y jouer ou encore l’aspect graphique. Autant de points positifs qui donnent envie de se lancer à l’aventure, et quelle aventure! Bon, en premier lieu, je tiens quand même à préciser que le scénario ne vole pas haut et que l’on se balade surtout de tableaux en tableaux tout en suivant un fil conducteur qui s’avère existant mais non indispensable. Franchement, on m’aurait balancé comme ça dans le jeu, sans trame et sans but, juste à passer les niveaux, ça aurait été la même chose pour moi, parce que quand je vois le tirage de cheveux auquel on nous fait faire face, il y a un potentiel à exploiter dans la totalité du jeu. Parfois, on essaie de bien faire on nous amenant un jeu au scénario hyper complexe mais avec une jouabilité à chier, et bien, c’est à peu près l’inverse pour Relicta. Je n’irais quand même pas jusqu’à dire que le script est à foutre à la poubelle, mais ça n’est pas la pièce du puzzle essentielle pour faire de ce jeu une légende. Au-delà de cela, et ce qui me permet de me dire que je suis serein et calme lorsque je joue à Relicta, c’est que je ressens vraiment ce que l’on a voulu me transmettre à travers ce jeu, un sentiment de réflexion. On nous balance un petit objet à exploiter, avec divers possibilités et combinaisons, mais une seule sera celle qui permettra d’arriver à ses fins. Pourquoi je me sens serein quand je joue à cela du coup tu me diras? Et bien, simplement parce que je sais que je ne vais pas y jouer uniquement deux heures puis arrêter en me disant que la prochaine partie ressemblera à la dernière, non… Bien au contraire, chacune des parties réalisées sur ce jeu est unique, car tu peux te casser les méninges pendant des heures sur un plateau, et y revenir en ayant trouver la solution en te disant que c’était si simple… Ce n’est pas un jeu standard, c’est vraiment un casse-tête qui te fous les neurones en ébullition.

Une stratégie intéressante

Là où l’on a déjà vu beaucoup de chose, surtout dans le puzzle-game et en particulier avec Portal, Relicta vient casser le domaine du conventionnel avec une nouvelle approche d’attaque pour gérer sa simulation. Il s’agira ici de déplacer des objets grâce à des gants produisant des charges positives ou négatives, mais pas que! Tu auras également la possibilité de jouer avec la gravité pour permettre à tes objets de flotter dans les airs, et réussir des déplacements qui auraient été impossible en temps normal. Mais en dehors de cela, il faudra prendre en considération le fait que, parfois, tout ne se fera pas manuellement et à distance, et c’est là que ça devient complexe, car il faudra tout autant gérer les blocs en déplacement que le fait que l’on se déplace sur eux et que l’on se doit d’interragir pour avancer dans le décor par ce biais. Ouais, c’est une stratégie complexe, mais qui marche! Autre point sur lequel on a une arme de pointe technologique, c’est bien évidemment la beauté de la qualité graphique et sa richesse de variation. Lorsque l’on voit les niveaux que l’on traverse, c’est vraiment d’une beauté à couper le souffle et qui amène un charme certain au jeu. Que l’on passe par les plaines verdoyantes ensoleillées ou par les montagnes enneigées, nous sommes vraiment en plein coeur d’une dose de palette graphique impressionnante et luisante à souhait. Quand je joue à un jeu comme celui-ci, j’aime avoir un décor riche et varié, chose qu’il manquait un peu dans le premier Portal et qui a été revisité dans le second. Ici, dans Relicta, on a aussi bien la jouabilité parfaite que les graphismes détonnants. Les effets du vent et de la neige sont présents, les jeux d’ombre et de lumière se faufilent au fer et à mesure de notre avancée et selon le paysage auquel on fait face… Franchement c’est top, et c’est ce qui fait en grande partie le charme de ce jeu.

Conclusion

Si l’on pensait que le puzzle-game était sur le déclin, Relicta fait revenir sur le devant de la scène ce genre de réalisation. Poussé par une vague de créativité exceptionnelle à son égard, ce jeu permet de s’imprégner du personnage que l’on nous met entre les mains, ainsi que de son environnement. Bravo!

Ma Note : 18/20

J’ai aimé :

  • La jouabilité du jeu.
  • La durée de vie ni trop courte, ni trop longue.
  • L’aspect casse-tête de chaque tableau.
  • La profondeur des décors.
  • L’univers particulier.

Je n’ai pas aimé :

  • Le manque d’ambiance musicale.
  • Une IA ennemie inexistante, qui aurait pu amener un plus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :