Test : Ghost Of Tsushima

Plongeons dans un Japon médiéval, totalement déchiré par la guerre. Sony a décidé de nous sortir ce triple A quelques semaines après la sortie de The Last Of Us Part II. Mais après la sortie d’une si grosse licence, comment sera perçue cette nouvelle pépite Made In Japan? La réponse, c’est ici …

Ghost of Tsushima_20200723015936

 

Bienvenue dans le Japon Médiéval

Fin du XIIIe siècle, les mongoles ont envahis la Corée après avoir fais de même avec la Chine. En quête de soif de pouvoir et de conquête, les mongoles comptent procéder de la même façon avec le Japon, qui est à ce moment contrôlé par un empereur, et depuis peu par un shogun, qui, contrairement à la famille impériale, ne cède pas face aux menaces mongoles. 1274 , les mongoles commencent leur invasion du Japon, en commençant par envahir facilement le territoire le plus proche de la Corée, l’île de Tsushima.

Jin Sakai (qui n’a pas froid aux yeux), un jeune samouraï, participe à la bataille de Tsushima au côté des clans samouraï afin de protéger son île de l’invasion mongole. Il voit dans cette bataille anéantissement de son armée et de la quasi totalité des samouraïs de Tsushima. Seul ( ou presque ) contre l’armée mongole, Jin devra se battre pour sauver Tsushima et ses habitants. Pour cela, Jin sera confronté à un dilemme : celui de briser le code des samouraïs, aussi appelé le Bushido, et devenir le fantôme de Tsushima pour sauver sa nation.

 

Prendre les armes pour défendre sa nation

Le jeu nous offre tous d’abord une claque physique avec des décors, une panel de couleur et l’ambiance d’un Japon déchiré par la guerre à couper le souffle, qui en fait certainement l’un des, voir même certainement LE jeu le plus beau de la PS4 à ce jour.
Point de vue gameplay, on évolue dans un monde ouvert classique où il nous faudra enchaîner des récits liés à des personnages, des quêtes qui seront aussi bien principales et annexes, entrecoupé par des moments d’explorations plutôt intéressantes, avec des paysages et lieux à découvrir à couper le souffle. Les personnages sont plutôt intéressants, avec chacun sa propre histoire, qui est totalement différente à chaque fois, mêlant guerre contre les mongoles, trahisons, vengeance… Et ce n’est qu’un début! Bref, on a pas le temps de s ennuyer. Certains trouvent ce jeu vide sur les phases d’observation, moi pas… En même temps, c’est une petite île au XIIIème siècle, donc forcément, s’ils s’attendent à voir des building partout et des banques à braquer, ils se trompent clairement de jeu. Le système de combat est concrètement sympathique et bien fait, et nous propose une évolution de Jin, qui apprendra différentes techniques au katana, ainsi que des techniques d’assassins et autres accessoires. Jin devra également s’équiper de tenues et d’armures qu’il devra retrouver lors de quêtes passionnantes, bercées par des légendes de guerriers Nippon, tenues que nous pouvons améliorer également grâce aux commerçants présent dans les villages.

Ghost of Tsushima_20200723002126

 

La lame du samouraï peut s’émousser

Cependant, le jeu possède quelque petit défauts : l’enchaînement des missions est parfois étranges, et l’on peut se retrouver à faire une mission sans comprendre pourquoi tel ou tel personnage nous vient en aide. Pour ne pas être surpris, il nous faudra lire les récits et regarder son numéro afin de ne pas sauter la moindre étape.
A part les missions et les phases de boss, les combats en explorations sont plutôt répétitifs, mais pour ma part, je me suis tellement laissé prendre par le jeu que je lui pardonne ses petits défauts qui ne m’empêche absolument pas d’apprécier pleinement le jeu. Une belle réussite en cette fin de vie de PS4.

Le jeu en VO sous-titré est très captivant, notamment Jin qui est doublé par Kazuya Nakai, le doubleur de Roronoa Zoro de One Piece et Toshiro Hijikata de Gintama.

Nouveauté  incluse dans ce jeu, celui-ci ne comporte pas de mini map, un système de GPS intéressant est installé. En allant sur la carte, marquer une localisation active le vent qui te guidera à destination. J’ai pu voir pas mal de tests incendier le système et réclamant une mini map… Mais sérieux, si t’es pas con, pas besoin d’une mini map, et c’est parce que la quasi totalité des open world ont une mini map que ce jeu en a forcément besoin d’une? Sérieusement! Il faut arrêter d’être trop assisté à un moment…Là, clairement, ça fait du bien, on est livré à nous-même en grande partie, et ça n’est pas plus mal! Tu crois qu’ils faisaient comment à l’époque pour se guider les samouraïs? Google Map, c’était encore très loin, et même pas envisageable à un seul moment.

 

Conclusion

Loin des grands classiques auxquels nous avons à faire de manière générale, Ghost Of Tsushima se démarque par son aisance à nous faire voyager dans le temps, à la découverte d’une part de l’histoire qui n’est pas souvent évoquée. Sortant des sentiers battus par sa prestance, aussi bien sur le plan graphique que sur l’investissement dans sa jouabilité et sa prise de risque, celui-ci tranche néanmoins dans la communauté de joueurs. Nous avons aussi bien les amoureux de la première heure qui se voient heureux de recevoir un nouveau jeu tel que celui-ci, autant nous avons les petits pleurnichards qui râlent que l’assistanat n’est pas au rendez-vous… Mais c’est ainsi!

ghost-of-tsushima-image-7-1280x720

Ma Note : 18/20

 

J’ai aimé :
– L’époque à laquelle se déroule l’histoire.
– La jouabilité durant les combats.
– La liberté de mouvement SANS carte.
– L’histoire en elle-même.

Je n’ai pas aimé :
– La répétition des combats et quêtes.
– L’anarchie de la jouabilité sous certains angles.

 

NB : Je remercie tout particulièrement mon ami de toujours, « Valoche », qui m’a aidé à réaliser ce test dans sa totalité. Son sens de l’observation, de la critique, et surtout son approche de l’histoire m’ont aidé à faire de ce test, certainement l’un des plus abouti que j’ai pu réaliser jusqu’à présent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :