Test : Stellaris

Les jeux de stratégie, c’est une grande histoire complexe. Lorsqu’il s’agit de gestion d’univers, autant dire que l’on se retrouve face à un poids de surcroît. C’est donc face à Stellaris que l’on se retrouve aujourd’hui, pour parler de ces deux points qui unissent ce tout nouveau jeu…

stellaris-console-edition-14

À la conquête de l’espace

Autant le dire, l’immensité de la galaxie, comme le dit toujours le speaker de Saint Seiya, a toujours été très fascinant. C’est un sujet qui fait parler de lui depuis des générations, que ce soit par les voyages menés par l’homme dans l’espace, tout comme par toute la fiction qui tourne autour. Alors, si l’on te donne la possibilité de pouvoir réaliser cela à ton niveau, derrière ta télé et avec ta manette, tu prends les commandes ? Pour ma part, j’ai signé direct ! Avant toute chose, il faut savoir que le portage de ce jeu nous parvient à présent, alors que celui-ci s’est fait une place sur PC il y a déjà 3 ans comme maintenant. Stellaris est le jeu galactique qui vient se démarquer du lot en comparaison de ses frères d’armes. Ici, tout sera à gérer, et quand je dis tout, c’est absolument tout ! On passera par de l’exploration générale, de la gestion économique et administrative, prendre des décisions politiques importantes pour recruter les meilleures personnes au sein de son système, concevoir une future extension de ce qui nous appartient déjà, et éviter tout conflit… Ou pas. Pour ma part, la meilleure défense, c’est l’attaque, et autant dire que je ne suis pas resté de marbre dans ce jeu, en faisant table rase de tout ce qui était possible d’obtenir. Aucune pitié, un viking de l’espace ! C’est vraiment très intéressant de se prendre au jeu en tout cas, pour la simple et bonne raison qu’il n’y a aucune limite, que tout est réalisable et conçu de façon à ce que l’on se développe du mieux possible, dans une sphère de paix et de confiance, ou en guerre perpétuelle. Au choix du joueur…

Les-races

Gestion très approfondie de son univers

On en a discuté dans la rubrique précédente, mais c’est en partie ce qui prime dans ce jeu : la stratégie. Autant, tu peux devenir le pire des dictateurs rempli de haine, autant tu peux vivre en grande partie en paix. Les accords et alliances avec d’autre nations aura une place capitale, permettant le meilleur développement possible. Ce qui est intéressant, c’est de voir la réaction de chacune des nations. Si l’on tombe sur des cinglés complètement hystérique qui ne penseront qu’à la guerre, il sera compliqué d’entre en négociations autrement qu’avec les armes. En contre partie, les nations plutôt tournées vers le pacifisme seront facilement à votre botte, et viendront d’elles-mêmes pour demander à vivre sous votre protection pour éviter les ennuis. Finalement, c’est vraiment chaque acte, chaque décision prise qui déterminera qui vous êtes, et qui fera de vous une divinité pour certains, ou le roi de la Mort pour d’autre. Pour ma part, j’ai décidé de tourner ma partie vers ses parties les plus sombres et obscures, et je suis vraiment devenu le pire décisionnaire, en décidant de me retourner vers les nations qui m’avaient par le passé fait confiance, en me retournant contre mes alliés pour obtenir des ressources que je n’aurais pas obtenu sans cela… Un véritable salopard de A à Z. Bien évidemment, tu n’es pas obligé de vivre ainsi et tu peux te décider à partir vers une voie plus royale et sereine, où les accords de principes que tu prends en tête à tête avec d’autres nations te permettent de prospérer, de pouvoir faire face à des attaques d’autres nations décidées à te faire ravaler ton talent… Mais l’union, en général, fait la force, et permet des accords marchands très intéressants au rabais, par exemple, et de savoir que l’on a toujours quelqu’un à ses côtés sur qui compter en cas de combat à prévoir contre des religieux malveillants, pour ne citer que cela.

stellaris-console-edition-interface

Et qu’en est-il de la jouabilité ?

Franchement, c’est peut être le point faible de ce jeu pour moi. Malgré le fait que l’on nous guide beaucoup pour se lancer dans le jeu, c’est très complexe de s’y mettre. Très sincèrement, je ne me suis pas senti à l’aise à la première partie. Il a fallut que je m’y reprenne à plusieurs reprises pour vraiment apprécié enfin la jouabilité. De plus, parfois tu peux involontairement changer de façon de visualiser ta map, et revenir à l’originale est très contraignant lorsque tu n’as pas encore le jeu parfaitement en main. Vraiment dommage, c’est ce qui a failli me faire avorter mon test à plusieurs reprises.

trailer8

Conclusion

Stellaris se place à un haut rang du jeu de stratégie spaciale. Bien au dessus de ce que l’on avait pu nous faire découvrir ces dernières années, c’est vraiment une invitation à partir découvrir les étoiles et ses différentes nations et espèces qui se reflète ici. Un très beau voyage intersidéral, qui demandera beaucoup de temps et d’énergie.

Stellaris_console

Ma Note : 15/20

J’ai aimé :
– Partir à la conquête de l’espace.
– Gérer sa propre colonie.
– Que chaque décision soit décisive.
– La durée de vie.
– Une belle bande son.

Je n’ai pas aimé :
– La jouabilité, pas forcément évidente de base.
– L’IA pas très intelligente parfois…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :