Test : La Mulana 1&2

Tu t’es déjà demandé ce que ça faisait d’être un chasseur de trésor façon Indiana Jones? Et si je te disais que tu pouvais vivre ce type d’aventure? Et qu’en plus de cela, on pourrait te laisser vivre cette expérience avec des graphismes des années 80, tel un jeu de l’époque? C’est ce que propose la Mulana 1&2 . Viens découvrir cette façon d’aborder le jeu d’aventure qui n’est plus si commune …

 

79ae945f4f111a0b5e3ef55804905044-700

 

La Mulana : Découverte du premier opus

 

H2x1_NSwitchDS_LaMulana_image1600w

Comme j’ai kiffé le lancement de ce jeu ! Moi qui suit un grand amateur de rétro gaming, j’ai été servi dès le lancement. Le menu rappelle énormément l’époque à laquelle je jouais à ma Super Nintendo, la meilleure amante que j’ai pu avoir jusqu’à maintenant, il n’en fallait donc pas plus pour me séduire. Lorsque l’on met en route le jeu, on ne nous fait pas passer par quatre chemins, on commence l’aventure en quelques secondes, c’est parfait ! Lorsque l’on prend en main la manette, on retrouve littéralement ce qui a fait la force de l’époque : le déplacement horizontal. On se retrouve vraiment sur une prise en main telle qu’à l’époque où l’on s’est retrouvé sur Flashback ou sur le premier Prince Of Persia. Le décor vient tout doucement se profiler, avec des graphismes digne de nos consoles 16/32 bits, et nous voici plongé dans un petit village où débute donc notre quête. Dans celui-ci, une configuration de divers bâtiments permet de prendre la température sur notre mission, sur ce qu’il est possible d’acheter pour avancer dans ce monde, et aussi de pouvoir sauvegarder. J’ai beaucoup aimé le fait que l’on mélange le style de jeu « à l’ancienne » avec notre époque actuelle. Je m’explique, notre héros reçoit régulièrement des mails pendant l’aventure, permettant d’avoir davantage d’informations sur la quête en cours, j’ai trouvé cela relativement fun. A l’époque, il aurait fallut trouver un minitel pour avoir des informations ou une affiche sur une pancarte, comme dans Jurassic Park, tu te souviens? Personnellement, j’ai beaucoup aimé le personnage en question que l’on incarne, c’est un peu Indiana Jones des temps modernes comme je le disais auparavant, et c’était plutôt fun de débuter cette aventure avec lui. On démarre donc avec le chapeau bien enfoncé sur le crâne et le fouet comme seule arme, pour aller foutre sur la tronche de serpents et oiseaux en tout genre. Bien évidemment, ce ne sera pas notre seule arme, par la suite, il sera possible de la changer, en prenant la main sur un pistolet par exemple, qui sera disponible auprès des vendeurs pour une modique somme. Là où l’on retrouve une part de nostalgie aussi, c’est auprès de ces vendeurs justement. J’ai eu l’impression de me retrouver dans Zelda : A link to the past. La façon dont est disposé les articles, l’annonce du prix, c’est un très beau clin d’oeil. Par contre, et en comparaison de ces jeux à l’ancienne auxquels nous avons pu jouer, quand le personnage tombe et qu’il passe deux écrans, il ne meurt pas, sacrément solide le gaillard! Enfin, à côté de cela, le sens de l’aventure est bonne et très présente dans ce jeu, on s’y retrouve et c’est relativement rationnel.

La Mulana 2 : l’épisode de trop?

 

88180767_3329137440435795_6160770680737497088_o-1

Bien que j’ai pu avoir ce côté jouissif sur le premier volet, la chute a été longue et douloureuse sur le second épisode. Si c’est avant tout pour faire plaisir aux fans du premier opus qu’un second volet a été réalisé, il aura fallut prendre un considération que beaucoup de joueurs étaient susceptibles à la promesse attendue d’un bon jeu. Je ne dis pas que La Mulana 2 est mauvais comparé au premier titre, mais il n’y a pas énormément de changement qui ont été mis en place. Le personnage incarné dans ce volet est à présent une femme du nom de Lumisa Kosugi, et qui s’avère être la fille du personnage principal du premier opus. Jusque là, rien de trop méchant, on a l’habitude des histoires de famille de manière générale dans le domaine du jeu vidéo, et ce n’est pas ce qui va empêcher la jouabilité. Quand tu lances ton jeu, concrètement tu te retrouves vite plongé dans un nouvel univers, et c’est cool car tu te dis  » on y est ! Nouveau volet, nouvel univers  » ! Mais après quelques temps, tu te rends vite compte finalement que … ce que tu avais vu dans le premier opus se retrouve très facilement dans le second, et à de nombreux niveaux. Après, on est bien d’accord que l’univers en soi est un peu brouillon et mêle un univers à la fois geek et confus. On a la possibilité de retrouver des personnages comme un ennemi qui s’inspire bien évidemment de Pikachu, et on te mêle à cela diverses religions et univers mythologiques… Comment prendre au sérieux le second opus après quoi? Attention, le jeu en lui-même est très bien développé, malgré les apparences, et bien que pas grand chose ne soit changé entre la parution du premier jeu et le second, on prend quand même pas mal de plaisir à profiter de cette nouvelle aventure qu’il nous est donné de réaliser. Cette fois-ci, les grottes que l’on visite sont celles de Eg-Lana, qui ressemblent vraiment beaucoup à celles de La Mulana. Ce qui est très intéressant dans ce jeu, c’est que le système de développement utilisé est cette fois Unity, ce qui offre des graphismes beaucoup plus beaux que ceux du premier volet. Par contre, a notre grand regret, et c’est chagrinant, la plupart des objets et armes proposés dans ce nouveau tome sont exactement ceux déjà proposés dans La Mulana premier du nom… Dommage, on a vraiment l’impression de vivre un Remake retravaillé.

Conclusion

Une compilation qui reprend deux jeux plutôt sympathique, mais dont seul le premier m’a vraiment plu. Clairement, j’ai eu l’impression de reprendre le même jeu en lançant le deuxième mais revisité, ce n’était pas ce que je recherchais et ce à quoi je m’attendais, c’est dommage. Cela dit, le premier volet ravive la flamme du rétro gameur et fait beaucoup de bien.

 

91fBoYS74HL._AC_SL1500_

Ma Note : 14/20

J’ai aimé :

– Le style rétro
– La difficulté du jeu
– L’aventure avec un aventurier des années 80
– L’univers proposé

Je n’ai pas aimé :

– Le deuxième volet
– La bande son répétitive

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :