Test : Hunt Showdown

Qui a dit que la chasse était une partie de plaisir ? Tu te crois à la hauteur pour affronter des hordes de morts-vivants qui viendront eux-même te chasser? Prêt à relever le défi? Alors rejoins tout de suite Hunt Showdown, et lances-toi à l’assaut de ce portage d’un jeu déjà sorti il y a un petit moment sur PC…

 

apps.17550.13561000893599851.ad21bb40-ea42-4cdb-abde-c03c75387719

 

Il était une fois, en Louisiane…

 

Alors que Red Dead Redemption n’en finit plus de retourner dans tous les sens l’univers du Far West, c’est dans un décor plus ou moins similaire que nous envoie Hunt Showdown. On se retrouve donc dans le bayou, en Louisiane, un lieu qui a toujours été culte pour tout ce qui touche à la magie noire, vaudou, et pour les histoires qui tournent autour des morts. J’en parle en connaissance de cause, je garde de très bons souvenirs d’un certain Shadow Man qui a fait son temps certes, mais qui reste à mes yeux une des plus belles licences que j’ai pu faire où le début du jeu se déroule dans cette région. Bref, on s’en fout, ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui! Je t’explique le but de ce jeu, à la fois simple mais attirant : les zombies ont envahi le bayou, les monstres des marais sont présents de façon permanente, et toutes les autres créatures possibles et imaginables que tu as pu voir en cauchemar seront présentes pour ton plus grand plaisir ! Et tu sais quoi? C’est au milieu de tout ce bordel que tu débarques, toi, le chasseur de primes. Tu es initié très rapidement à la prise en main du jeu, dans un didacticiel qui te fait vite prendre conscience que tu ne seras pas là pour rigoler, et une fois celui-ci réalisé, c’est parti! La création de ton avatar débute, et le jeu peut vraiment démarrer. On en vient à se retrouver sur une plate-forme tout à fait standard, pas vraiment d’effet wahou quand on sait tout ce qui se fait à ce jour en la matière, disons plutôt qu’on nous propose de s’organiser avant la bataille tout simplement, mais rien d’extravagant, vraiment, et c’est bien dommage. On attendait vraiment plus en terme de menu, enfin pour ma part du moins, il y avait quelque chose à amener, surtout sur un portage où la possibilité de pouvoir faire des add-ons avant la sortie été possible, mais bon, passons, et attaquons la partie la plus intéressante à présent : la chasse !

 

 

Le monde se divise en deux catégories

 

Donc, pour te lancer dans le jeu, rien de plus simple. Tu prépares ton inventaire, tu rejoins le lobby et en avant pour la chasse aux monstres, même si là, en l’occurrence, on est loin d’un Monster Hunter. Le concept est vraiment d’une simplicité incroyable, même si chaque partie sera corsée en vue des éléments que je vais te citer. Dans un premier temps, il te faut récupérer des indices qui te permettront de pouvoir retrouver la prime mise en jeu dans la partie. Jusque-là, rien de trop complexe, à quelques détails près. En premier lieu , sache que les ennemis ne te feront pas de cadeaux, que ce soit les simples morts-vivants qui déambulent de façon constante, mais ce ne sont vraiment pas les pires, loin de là. Ton objectif est vraiment de trouver la bestiole à abattre, celle qui t’apportera ta prime, et là j’espère que ton stuff est bon parce que ce n’est pas toujours évident d’en venir à bout. Quand tu lui auras bien mis cher, il faudra la marabouter pour que la prime soit à toi, mais attention, ce rituel prend du temps, bien trop précieux, et tu peux aussi bien te faire attaquer par d’autres créatures que par les chasseurs, eux-mêmes sur les lieux pour récupérer la prime tant convoité. Autant dire une chose, tout le monde sera un danger, qu’il soit humain ou monstre, qu’il soit beau-gosse ou laid comme un pou. Tu l’auras compris, ne traîne pas la patte, camisole-toi dès que tu peux, et reste à l’affût car personne ne te fera de cadeaux dans ce monde de fous, et de lâches.

 

 

Un bon concept, mais…

 

Comme dit en intitulé, j’ai quand même trouvé ce concept intéressant, mais il me manque quelque chose, et des défauts sont tout de même non-négligeables. On va tout de suite commencer par la touche graphique. On y est, on a de beaux paysages, des mouvements d’ombre plutôt intéressant, l’ambiance est très représentative de la Louisiane, qui ne change pas vraiment au niveau de sa flore d’un siècle à l’autre, mais bordel qu’est-ce que c’est sombre! Il a fallu que je joue avec l’éclairage de ma télé au mieux pour pouvoir m’y retrouver dans toute cette noirceur, surtout dans les parties où l’on est au milieu des bois. Bien évidemment, cela ne reste qu’un défaut qui ne plombera pas le jeu pour certain, mais là où vraiment je ne m’y suis pas plu du tout, c’est bien dans les échanges de coups de ce FPS qui sont parfois trop anarchiques. Il m’est arrivé de mourir de façon très conne alors que je me sentais vraiment en capacité d’aller au bout des choses. Enfin bon, c’est comme ça. De même, ce qui a eu tendance à m’énerver plus qu’autre chose, c’est que lorsque tu changes d’arme, tu ne puisses pas garder en main l’arme de corps à corps que tu avais, qui tombe à terre et que tu dois ensuite reprendre, mais Wtf, garde là dans mon inventaire ! C’est relou, et ça a tendance à gâcher le jeu.

 

hunt-showdown-giveaway-header-902x507-1280x720

 

Conclusion

 

Loin d’être mon coup de cœur pour l’année 2020, Hunt Showdown m’a malgré tout permit de me relaxer pendant quelques heures sur un type de jeu qui n’est pas celui sur lequel j’ai l’habitude de m’attarder en général. Assez varié, et malgré quelques défauts, il en reste un bon jeu pour ceux qui apprécie les modes coop et battle royale.

 

HUNT: SHOWDOWN_20200320082839

 

Ma Note : 15/20

 
J’ai aimé :
– La justesse graphique
– L’ambiance fin des années 1800
– La Louisiane
– Les armes d’époque

Je n’ai pas aimé :
– Le menu trop lambda
– La mécanique des échanges de coup

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :