Test : Dreams

Alors que Sony va bientôt prendre la parole sur l’avenir de sa nouvelle console à venir, la PlayStation 4 prouve qu’elle en a encore sous la semelle. Grâce à la confiance que m’accorde PlayStation France, je vous dévoile mon test du jeu Dreams, dans lequel les rêves deviennent réalité…

 

0.13009400 1553873556

Imagine

Imagine un jeu, où tu créais ton jeu, où tu laisses libre cours à tes envies, où le créateur finalement, c’est toi. Oui, je sais, ça fait limite slogan publicitaire pour le White Castle, mais c’est exactement le ressenti que l’on a lorsque l’on se lance sur Dreams, et autant dire que l’attente est réellement au rendez-vous ! On prend très facilement le pli face à ce jeu à l’interface très intuitive. On fait vraiment abstraction de la complexité, comme pour rappeler que, comme dans un rêve, c’est vraiment la simplicité et la liberté qui prend le dessus. Pour se lancer dans ce nouvel univers, deux choix s’offrent très vite à nous : créer ses propres jeux, ou découvrir ceux réalisés par les autres joueurs. Qu’elle n’a pas été ma surprise au lancement du jeu et après avoir passé le tutoriel, en découvrant que certains créateurs, dont on rejoint la communauté rapidement, avaient réalisé des jeux et des vidéos que je n’aurais jamais imaginé réalisable. Pour te donner une idée, j’ai pu jouer à une version de Mario 64 sur PS4, c’est juste énorme ! Après, honnêtement pour ce qu’il en est de la création des jeux, je trouve que c’est assez complexe en soi et il faut avoir un bon touché et beaucoup de temps devant soi pour faire quelque chose de carré et bien concret. Cela dit, certains s’en sortent très bien à ce niveau, et ce sont de superbes jeux qui voient le jour. Le mot d’ordre est bien évidemment de se faire plaisir, et tout est mis à disposition pour que le joueur se sente libre de laisser parler son imagination.

 

Prend le contrôle

 

Comme je le disais précédemment, on laisse vraiment au joueur la totale prise en main de ce qu’il souhaite faire. D’ailleurs, je me posais la question, mais peut-on vraiment parler d’un jeu comme nous sommes aussi bien créateur que joueur? Soit, c’est une question dont je me faisais la réflexion il y a quelques jours en m’étant posé devant la télé, mais qui je pense à tout de même du sens. L’une des interactions que j’ai le plus apprécié dans ce jeu, et qui lui donne beaucoup de valeur, c’est vraiment le fait de pouvoir prendre en main un peu tout ce que l’on souhaite. Que je t’explique : Si tu aimes les réalisations d’un autre « rêveur », tu peux lui faire savoir en likant sa création ou en le suivant, un peu à la manière d’un réseau social. Et laisse moi te raconter la meilleure ! Si tu estimes être en capacité de retoucher un peu un jeu qui a été publié par un autre créateur, tu peux remixer celui-ci et lui montrer le résultat que tu as établi dessus, ce qui pousse au travail d’équipe en soi et à la cohésion des joueurs, et c’est une grosse plus-value qu’il ne faut en aucun cas négligé. Je pense que Sony a voulu vraiment marquer le coup avec quelque chose qui impact vraiment à ce jour, à savoir le partage entre les joueurs, l’échange des uns et des autres pour évoluer, des fondamentaux qui s’oublient et que l’on aimerait voir plus souvent sur le devant de la scène. Dreams est vraiment la bonne porte à laquelle frapper pour réunir toute une communauté de « rêveur » qui ne demande qu’une chose : libérer ce qu’elle a dans la tête.

Ose

Et puisque ce jeu nous offre vraiment une liberté totale de mouvement, il faut bien évidemment se lancer, il faut oser pour apprendre, comprendre, et avancer sur le fonctionnement de celui-ci. Pour moi, c’est vraiment un coup de poker que joue Sony avec ce jeu, qui évolue de façon permanente et grandit avec sa communauté. Plus les joueurs s’y acharnent, et plus celui-ci se met à jour. En gros, nous sommes les acteurs de ce jeu, et nous, communauté de rêveurs, faisons évoluer ce dernier. N’est-ce pas incroyable finalement? Un jeu où les joueurs participent à son évolution? À travers ce jeu, on nous invite à tenter des choses, à oser, à prendre des risques car finalement, il n’y a pas d’enjeu négatif pour nous, bien au contraire! Chacun va chercher à améliorer la création de l’autre, et c’est vraiment jouissif. Même si certains jeux sont vraiment minimes et que l’on en fait le tour rapidement, c’est vraiment respectable de voir que chacun tente sa chance en réalisant quelque chose. Tout est possible à travers ce jeu, il suffit juste de se lancer, et on peut faire ce que l’on veut. Certains sont vraiment ambitieux, car j’ai pu voir des jeux passé où l’on voit Spiderman, Sonic ou encore les personnages de Dragon Ball, pendant que certains autres se lancent dans une démo de Silent Hill avec Norman Reedus, rien que çà ! Tout est possible à travers ce jeu, il suffit juste de se lancer, et on peut faire ce que l’on veut.

maxresdefault

Conclusion

 

Un jeu qui s’adresse à tout type de public, qui permettra aux petits et grands de réaliser leur propre jeu comme d’en tester d’autres. Laisse-toi aller, prend la main sur ce qui te semble cool de faire découvrir, et Dreams te permettra de te faire découvrir des autres à travers tes créations. Bienvenue dans un monde de magie où les rêves peuvent prendre forme.

 

maxresdefaultzas

Ma Note : 18/20

 

J’ai aimé :
– La liberté de création
– La possibilité de travailler « en équipe »
– La facilité de prise en main

Je n’ai pas aimé :
– Création non-adaptée à tous

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :