Test : Judgment

La justice a enfin un nom, et elle s’appelle Yagami. Alors non, il ne s’agit pas de celui de Death Note, car celui-ci prend un mauvais bord, mais le Yagami dont nous allons parler à tout pour vous donner envie de devenir le nouvel enquêteur de ce 21e siècle.

Un scénario qui tient la route

Avec une histoire vraiment appréciable, et qui sait durer sur la longueur, Judgment bénéficie des atouts d’un grand jeu. Personnages multiples et nombreux, aux personnalités intrigantes et envoutantes, chacun aura son rôle à jouer, même s’il n’est que minime, mais viendra poser sa pierre à l’édifice de ce qui est, à mes yeux, l’une des plus belles réalisations de cette année 2019. Toute l’intrigue qui tourne autour de Yagami et ses enquêtes à quelque chose d’absorbant, de vraiment agréable à suivre, on a vraiment le sentiment d’écrire l’histoire avec lui et de vouloir le pousser à aller au-delà de ses capacités, qui sont, au passage, vraiment exceptionnelles de base. L’univers qui nous est présenté, bien qu’il tourne autour des enquêteurs et de la mafia, n’en est pas moins stable et sait faire preuve d’une certaine richesse propre à son domaine. Bon, soyons franc jeu quand même, certaines phases scénaristiques sont parfois faciles … (Ah tu défends ton pote que je voulais tabasser, moi le grand yakuza du quartier A, de la famille B…) mais cela à tellement de charme à l’écran et est tellement bien apporté, que l’on se laisse prendre entre les mailles du filet sans retenue, et on y replonge pour notre plus grand plaisir. En plus de cette maitrise scénaristique, on a également droit à des quêtes secondaires qui feront de Yagami un personnage intervenant dans la vie d’autres personnes rencontrées au cours du jeu, pouvait devenir ami avec celles-ci, voire plus intime encore. Vous aurez la possibilité d’avoir une petite amie par exemple, ce qui n’est pas sans déplaire à certains joueurs pour casser la routine du bastonneur habituel. La romance aussi est possible dans ce genre de jeu …

Une diversité évasive

Jouer au flipper, écouter de la musique, vendre chez l’antiquaire ou encore aller au coin fumeur… Voilà de nombreuses options proposées dans Judgment qui rendent le jeu d’autant plus intéressant. Qui ne s’est jamais dit qu’il irait à la supérette pour racheter une boîte de pâté pour chat alors que son matou en manque? Qui n’a jamais souhaité consulter la carte d’un fast-food en se disant qu’il pourrait tout goûter? Dans ce jeu, c’est possible! Et bien évidemment, la plupart de ces petits défis que vous vous imposerez seront annotés dans un pseudo journal de bord qui résume ce que vous avez déjà dégusté dans tel restaurant, si vous êtes client régulier dans tel magasin … Et votre fidélité sera portée ses fruits! La preuve en est, des enseignes vous donneront des vinyles à écouter tranquillement à la maison en échange d’un certain montant d’achats sous leur toit. Si c’est pas du commerce équitable ça. Les interactions sont vraiment incroyables, tout est réalisable dans ce jeu (ou presque). C’est vraiment surprenant de voir le nombre de choses réalisables, le seul fait d’être dans l’appartement de Yagami et se croire dans les Sims quand l’on décide de réaménager l’appartement à un certain attrait. Et lorsque l’on parle de l’appartement, autant s’y attarder car il y a d’autre chose assez fun, tel que le changement de vêtement, ou encore se poser sur un mini-jeu qui peut prendre pendant des heures durant lorsque l’on s’y attarde. Bien joué pour cela, je tire mon chapeau aux réalisateurs.

Un arbre de compétence très riche

Le style de combat de Yagami se divise en deux catégories, ce qui est amplement suffisant en soi. Par contre, l’arbre de compétence est lui-même orchestré en trois temps, et se verra long à remplir si l’on ne joue que régulièrement au jeu, mais lui donne une nouvelle dimension et permettra une jouabilité différente, dans le sens où chaque Yagami sera propre à la personne qui aura la manette entre les mains. Vous pouvez choisir d’avoir un héros plus bastonneur et très carré dans sa technique et son panel, tout comme celui-ci pourra être le roi des voleurs couplés à un alcoolisme notoire. C’est excellent, je vous jure, on a vraiment une variation du personnage vraiment personnelle, et qui peut permettre au joueur de refléter sa personnalité dans cette fiction. Seulement, le début du jeu permettra de créer son style facilement et rapidement, mais par la suite, les compétences deviendront plus longues à faire monter, car les points de compétences s’obtiendront à la sueur de votre front (et de vos mains, aussi).

La claque graphique

Pour moi, l’apothéose de ce jeu revient aux graphismes. My god, les rues japonaises mises en place dans ce jeu sont extraordinaires, on est parfaitement plongé dans ce nouveau monde qui nous est dévoilé, et l’on découvre vraiment un style de vie qui ne nous est pas commun en complément des missions menées. Les petites ruelles, les grands axes, les salles d’arcade … Bravo. Que dire d’autre, on se sent vraiment submergé! Et les détails se retrouvent vraiment présents partout : la réverbération de la lumière, les effets de nuit… Il ne manque absolument rien à ce niveau. C’est du grand art, vraiment.

Conclusion

Judgment frappe à la porte des grands et prend une place de choix aux côtés de ses concurents directs, et Dieu seul sait que celle-ci est très rude cette année. Mais avec autant de potentiel, il ne faut absolument pas passer à côté d’une telle licence.

Ma Note : 18/20

J’ai aimé :
– La technique graphique
– Le scénario et sa longueur
– Les combats acharnés
– Les interractions sociales

Je n’ai pas aimé :
– Une bande son un peu pauvre
– La répétition des combats de rue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :