Test : Formula 1 2019

Vous savez ce qu’on dit? Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Et pour ma part, il était temps de découvrir cette nouvelle génération de jeux de formule 1, alors que ma dernière expérience remonte à Nigel Mansell sur Super Nintendo… Tu parles d’un bon dans le temps!

F1® 2019_20190630224813

Ajuste ton volant et accroche ta ceinture

La première chose qui me vient à l’esprit quand je parle de ce Formula 1, c’est avant tout la simulation qui a voulu être transmise. On est vraiment imprégné de tout cet univers qui tourne autour de cette discipline, à commencer par le choix de l’écurie dans laquelle tu souhaites courir lorsque tu te lances dans une carrière, puis le choix dun coéquipier de course. Bien sûr, tout est bien officialisé, que ce soit dans les véhicules proposés tous comme dans les partenaires et adversaires. Une fois quelques courses de prise en main effectuées, tu peux te lancer à ventre ouvert dans la course sans retenue, et faire une saison que tu ne seras pas prêt d’oublier. Non seulement, et autant le dire, les graphismes sont vraiment exceptionnels, on ressent vraiment que plus le temps avance dans les consoles Nextgen, et plus on veut se rapprocher de la perfection. Les routes sont impeccables, rien à dire à ce niveau, et des petits détails tels que de petites étincelles s’échappant de ton véhicule lorsque celui-ci vient à décoller légèrement du sol peuvent être aperçu. De même, lorsque tu changes de caméra et que tu t’immerges dans le cockpit, la vache, tu peux te prendre pour Hamilton comme pour rire, on fait vraiment en sorte de plonger le joueur dans sa course. Alors si tu as un volant à pédalier et que ton casque est de qualité, n’est pas peur, lances-toi dans la course dès à présent, celle-ci n’attend que toi.

Une jouabilité à multiples facettes

Honnêtement, ce qui m’a le plus frappé dans ce jeu c’est la jouabilité, je n’aurais jamais imaginé qu’il puisse contenir autant d’épreuves, autant de possibilités. C’est dingue, on a le mode carrière qui demande déjà un temps monstre lorsque l’on veut s’y engager, un peu comme quand tu fais ta carrière sur FIFA finalement, mais en plus de cela, tu as les modes championnats par exemple ou encore contre-la-montre qui sont très riches, la preuve en est, tu as le choix entre formule 1, courses rétros ou encore formule 2. Donc ouais, tu en as pour un bout de temps. Si tu veux obtenir le platine, sois fort mon ami car ce ne sera pas une mince épreuve. Et pour rajouter un certain piment dans l’assiette, les DLC permettront également de jouer avec deux joueurs emblématiques ainsi que leur véhicule d’époque, à savoir Ayrton Senna et Alain Prost. En plus de pouvoir les manipuler, des épreuves spécifiques propres à ces deux coureurs exceptionnels ont été ajouté au jeu, à savoir des épreuves de dépassement ou encore des défis de checkpoint. Si tu n’as pas l’habitude de la course automobile, t’inquiète, tu pourras te lancer dans le mode débutant. Par contre, si tu es un as du volant, les autres modes de difficultés ne seront pas effrayant pour toi. En plus de tout ce qui a été cité auparavant, il faut tenir compte du fait que ton véhicule n’est pas infaillible, et que la moindre erreur peut être fatale. Une mauvaise prise de virage pourra t’envoyer dans le décor et mettre fin à ta course, où te faire perdre un temps précieux car un tête à queue arrive facilement. Il faut que tu saches aussi que l’IA est très vigilante sur ta conduite, que couper les virages pour gagner du temps te verra recevoir des pénalités jouant sur ton classement final, et que si tu viens à percuter un autre véhicule mettant en danger sa course, tout sera terminé et tu n’auras plus qu’à recommencer ton épreuve. Tu l’auras compris, la moindre erreur peut se révéler définitive pour la suite de ta participation à la course.

Beaucoup d’options

On parlait tout à l’heure de la simulation, de mettre le joueur dans les meilleures conditions de simulation, et comme la plupart des jeux actuels, Formula 1 2019 fait parti de ces jeux où les instructions sont indiquées par l’équipe au travers de la manette, ça le fait de ouf! Mais honnêtement, de toi à moi, c’est peut-être l’option qui aurait mérité ne pas forcément être présente, on est tout aussi bien servi par la télé, et lorsque tout le monde dort, avouons que c’est toujours un peu relou d’entendre que tu vas te prendre une pénalité sortant de ta manette et que tu réveilles ton fils que tu avais galéré à endormir auparavant. Malgré tout, cela donne vraiment un aspect plus Nextgen recherché évidemment, et le fait de vraiment être immergé dans la course, par les différentes vues que tu peux aborder en jouant, par une maniabilité vraiment proche du réalisme et une entente du moteur grondant d’un véhicule vraiment proche du sol sont de vrais atouts amenant un potentiel énorme à la licence. Autres options qui ont retenu mon attention lors de ce test, la façon de pouvoir revoir les courses après coup, de faire des flashbacks en milieu de course pour voir comment a été effectué un virage, comment un dépassement a été effectué. Certes, vous serez beaucoup à me dire que ce ne sont que des détails, mais pas du tout! Tu revois ton ralenti, si tu as réalisé une bonne action au bon moment dans le bon virage, revoir ton ralenti permettra de savoir exactement quoi faire pour la suite, et t’améliorer dans la conduite, un gros plus pour ceux qui veulent devenir les Jean Alesi du XXIe siècle. Enfin rappelez-vous, ce sont des Formule 1 que vous allez piloter, donc des bolides à beaucoup d’options, il faut que ce soit relatif et en rapport avec la réalité pour pouvoir s’en rapprocher, n’est-ce pas?

Conclusion

Mais qu’est-ce que ça fait du bien de prendre en main ce genre de véhicule et de pouvoir user sa gomme sur un bitume aussi beau. Le jeu est propre, bien travaillé, et le détail se rapproche de la perfection au niveau de sa réalisation.Petite aparté que j’ai apprécié : le fait de se présenter à la presse pour impacter la carrière est une superbe idée. En bref, on se croirait dans un film, et les points négatifs sont plus que minimes. Un grand bravo pour tout cela.

Ma Note : 18/20

J’ai aimé :
– La jouabilité accessible à tous
– La durée de vie impressionnante
– Les DLC
– Le degré de perfectionnisme

Je n’ai pas aimé :
– Quelques légers détails optionnels

 

Un commentaire sur “Test : Formula 1 2019

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :