Test : Persona Q2

Musiques complètements ouf, jeu totalement déjanté et expérience incroyable. Voilà ce qu’il faut retenir de Persona Q2, qui vient frapper un grand coup sur la console de Nintendo portable, et s’incruste sur 3DS en passant par la grande porte.

persona-q2-announcement

Surprise générale et haut niveau

Autant dire les choses comme elles sont, jamais je n’avais touché un Persona avant celui-ci, et là en le testant je me suis dit, mec… Tu as tellement loupé! Je me suis un peu renseigné sur la licence, et il s’avère que les protagonistes présents sont ceux de Persona 3, Persona 4 et Persona 5. Il me tarde de les tester après avoir défié cette superbe réalisation! Enfin, là n’est pas la question, ce qui importe, c’est de savoir ce que vaut ce Persona Q2. Et bien, c’est un jeu très surprenant sur le coup. Lorsque l’on n’est pas connaisseur du titre, on ne sait vraiment pas à quoi s’attendre, et les dix premières minutes de jeu te mettent dedans cash. Les vannes et interactions entre les personnages volent à tout va, l’expérience proposée est telle que l’on s’immerge immédiatement avec les héros présents et on a envie de les suivre dans cette aventure délirante où ces personnes se retrouvent coincées dans un univers très cinématographique. En commençant le jeu, on se retrouve aux commandes d’une équipe qui va voyager pour rencontrer de nouvelles têtes, et c’est ainsi une trentaine de personnages qui seront jouables au total sur ce jeu, ce qui est un chiffre plus qu’honorable. Petite chose à savoir avant de se lancer dans l’aventure, il s’agit ici d’un RPG mêlant l’aventure et la recherche, ce qui donne beaucoup d’énergie à ce jeu. Ce qui m’a beaucoup plu et a retenu mon attention dans ce jeu, malgré les longueurs interminables de cinématiques plus que longues parfois, celles-ci restent d’une beauté propre et appréciable vis-à-vis des performances de la Nintendo 3DS, une réussite à retenir.

Chacun à sa place (ou pas)

Une fois le jeu et ses bases posées, il faudra se mettre en tête de réaliser l’équipe qui sera celle qui vous accompagnera jusqu’au bout du jeu. Pourquoi cette réflexion? Car le jeu, malgré sa grande richesse, néglige un détail de poids qui ne laisse pas anodin. Lors de combats, seuls les personnages présents sur le terrain gagneront de l’expérience, et pas leurs confrères. C’est un peu malheureux comme concept, car certains seront très vite oubliés malgré leurs interventions dans différents stages où ils seront rappelés et leurs présences lorsque le scénario passera par la partie séquences à rallonge. Par contre, et malgré le fait que beaucoup n’auront pas leur place dans votre équipe favorite, le scénario est ficelé de façon à ce que des alliances se forment et laissent place à des associations incroyables entre personnages, laissant place à des situations relativement cool et sympathiques. Donc, entre nous soit dit, même si certains personnages que vous appréciez ne sont pas sur le devant de la scène lors des batailles, sachez que vous les verrez toujours intervenir pour votre plus grand plaisir, ce qui laisse à chaque personnage son heure de gloire, ne serait-ce que pour quelques instants.

pq2-254cd

Des méthodes simples et efficaces

« Super, Persona Q2 est arrivé, j’ai hâte de voir à quel point le système de jeu de ce nouveau RPG est innovant… » Tu y as cru? Comme tu es naïf! Pourquoi faire compliqué lorsque l’on a des bases simples et qui marche du tonnerre? L’innovation est inexistante dans le style RPG mis en place dans ce nouveau volume. Des ennemis, les plus faibles à l’arrière et les gros bras au front, des attaques magiques consommant des points de magie et des dégâts bruts ainsi qu’une belle barre de vie pour les tanks. Si ça, ce n’est pas de la simplicité à l’état pur. Mais ça marche, et c’est ça le pire, c’est que l’on n’a pas besoin de s’imaginer avoir un jeu totalement retourner qui casse tous les codes du RPG, car le standard a toujours fonctionné jusqu’à maintenant et s’avère plus recherché que toutes innovations proposées actuellement. La preuve en est, si tu suis l’E3 à l’heure actuelle, on te ressort FFVII et VIII, si c’est pas la preuve que c’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure confiture, je sais pas ce que c’est. Dans le fond, on aime ce concept d’avoir ses lignes de combattants, ça permet d’adapter des stratégies de combat permettant d’avoir une formation digne de rivaliser contre n’importe quel combattant, et de s’adapter en fonction de la situation mise en place. Par contre, et contrairement aux RPG classiques, le fait d’avoir des classes différentes au niveau des appellations change un peu la donne, mais bon on retrouve les essentiels : Un DPS reste un DPS, idem pour un healer, bref on a vraiment essayé de donner une petite variante façon Persona mais cela reste vraiment éphémère.

Chercher le point faible de l’ennemi

La difficulté du jeu est l’un des gros points fort de cette licence. En effet, contre certains ennemis, il faudra s’armer de patience et vraiment analyser contre qui tu te bats pour comprendre sa force, mais également sa faiblesse pour lui mettre un maximum de dégâts dans les dents, et ainsi le faire tomber au plus vite. Seulement voilà, certains ennemis tels que les Boss ont une résistance physique hors du commun, ce qui leur permet de résister à beaucoup d’altérations de statut, et les rendent beaucoup plus coriaces. Si tu n’es pas habitué aux jeux un temps soi peu complexe, tu peux arrêter ton expérience dès maintenant, sinon tu vas manger! Ce qui va pencher dans la balance sur ce genre d’ennemi, ce sera vraiment de se concentrer sur des combos permettant de mettre des attaques de force brute, ce sera vraiment là leur « point faible » dirons-nous.

Conclusion

Un jeu d’une réalisation impeccable, d’une ressource incroyable, avec beaucoup de points forts mais qui laisse un petit goût d’amertume en bouche, comme si une absence était au rendez-vous lorsque l’on s’y est attardé un peu. C’est dommage, mais cela ne gâche en rien l’expérience malgré tout car Persona Q2 a su se faire un nom et se frayer un chemin au milieu de la concurrence dans le domaine.

persona-q2-01-731x441

Ma note : 15/20

J’ai aimé :
– La bande son entrainante et rythmée
– Durée de vie irréprochable
– Un univers riche et impressionant

Je n’ai pas aimé :
– La longueur des phases de dialogue
– En anglais, pas de version VF
– Certains personnages aux caractéristiques trop similaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :