Test : PixArk

Survivre dans le monde de Ark a été une découverte relativement plaisante en 2017, permettant à ses joueurs de se lancer aux abords d’un monde où se mélangent technologie et dinosaure. On prend les mêmes et on recommence, mais à la version d’un jeu vachement pixélisé. Tu t’es déjà demandé si Minecraft et Ark pouvaient fusionner? Alors te voilà servi !

PixARK_20190603134346

Des systèmes déjà existants

Clairement, ce nouveau jeu sorti il y a quelques jours ne sort pas des sentiers battus, bien au contraire. Si c’était le cas, ce serait merveilleux, mais malgré tout, il est bon de se lancer dans ce concept de minage à une époque presque préhistorique, où les raptors débarquent de n’importe ou pour vous mettre un coup de croc et vous faire respawn de façon ingrate. Ce qui est vraiment intéressant lorsque l’on se lance dans ce genre d’aventure, c’est de partir à plusieurs, de faire son petit bonhomme de chemin avec plusieurs amis, non seulement pour avoir plus de chances de survivre, mais également pour donner à la simulation un entrain plus agréable que lorsque l’on est seul à se lancer sur un serveur. Le fait d’avoir tourné repris Ark à la sauce d’un Minecraft est une idée de génie en tout cas. Se retrouver avec des dinosaures cubiques est totalement délirant, et on a plus envie de leur faire un câlin que de les tuer pour récupérer le loot qu’ils détiennent (sauf les prédateurs bien sûr!). Pour revenir à ce que je disais un peu plus haut, on trouve dans ce jeu des mécanismes qui ne sont pas inconnus à la plupart des joueurs, à savoir qu’un arbre des compétences est disponible et permettra évidemment de débloquer des nouvelles créations selon le niveau du joueur. On passe bien évidemment par les outils les plus basiques aux objets les plus révolutionnaires, et ça représente bien la tendance des jeux offrants des arbres de compétences depuis quelques années. Et comme pour rappeler que l’on s’inspire beaucoup de Minecraft pour ce jeu, le premier outil vraiment essentiel à créer sera évidemment… la pioche en bois! Comme c’est original !

Mangé ou être mangé

Comme le stipule ce jeu avant toute chose, c’est la survie qui va être prioritaire, et pour cela, beaucoup de facteurs seront à prendre en compte. Non seulement, le simple fait de se promener sans arme est fortement déconseillé. Les attaques de dinosaures avec un niveau plus élevé que le vôtre se font très facilement, et les retourner n’est pas toujours évident. Et pour ne pas aider, mais cela reste en totale harmonie avec l’époque jurassique, même les herbivores ont la possibilité de se défendre, et récupérer un steak de tricératops s’avèrera complexe en début de partie. N’oublions pas, qu’une fois de plus, c’est la coopération qui va primer et qui aidera à monter ses niveaux. Tout comme d’autres jeux auparavant, et je prendrais là l’exemple de Dying Light, le fait de rester en extérieur la nuit est beaucoup plus dangereux que d’explorer la carte de jour. En effet, les ennemis sont beaucoup plus présents et avoir un toit au-dessus de sa tête est plus que recommandé. Petit plus qui a été apporté et pour dire que chaque lotissement possède un propriétaire, vous avez la possibilité de mettre un code personnel à l’entrée de votre maison, ce qui évitera de se connecter aux serveurs et de retrouver des inconnus dans sa chambre avec le stuff trouvé la veille, si tu vois ce que je veux dire. On parlait du danger que représentent les dinosaures, mais il faudra tout aussi bien se méfier des humains également. Notons malgré tout que certains mobs restent totalement inoffensifs et que, malgré leur haut niveau, ceux-ci vous apporteront facilement de quoi vous ravitailler.

Mode bac à sable et palette graphique connue

Et oui, le mode bac à sable est l’élément phare de ce nouveau jeu, et c’est ce qui lui donne en parti son charme. Bonjour les joies de faire du craft après avoir abattu un arbre et cassé quelques blocs d’herbe. Totalement connu du grand public depuis maintenant plus de 10 ans avec la licence de Mojang, PixArk n’apporte malheureusement pas grand-chose de plus dans le développement de cette façon de jouer, si ce ne sont les objets qui diffèrent. Tu auras la possibilité d’accéder à des armes à feu par exemple, chose qui n’est pas donnée à tout le monde, et qui ne sera pas sans rappeler qu’un certain Turok avait eu la même idée à son époque, en sortant la mitraillette face aux raptors qui courraient dans tous les sens. Parlons à présent des graphismes du jeu. En fait? Non, il n’y a rien à dire, on a repris un système déjà existant que l’on a mixé avec une licence à succès. Résultat des courses? Beau travail en terme de réalisation, même si l’on n’est pas vraiment impressionné, je pense que les gamins qui trouvaient un certain plaisir sur des jeux du même esprit s’éclateront sur un jeu tel que celui-ci. Mais le jeu peut tout aussi plaire à un public plus adulte, car le fait d’élaborer des stratégies de survie à un intérêt tout particulier, et il ne sera pas simple de faire grow up son personnage dans un monde si hostile, croyez-moi! La preuve en est, j’ai rencontré bien des difficultés à atteindre la première partie du tableau des compétences, c’est dire! Rappelons également que ce tableau n’est vraiment pas évident à gérer, et que l’étude approfondie du jeu sera de rigueur pour pouvoir améliorer son potentiel.

Conclusion

On prend du vieux pour faire du neuf, ou l’inverse, c’est vous qui voyez, et mon dieu, ça marche totalement! Petit bémol sur le fait que l’on sait déjà à quoi s’attendre avant même de se lancer à l’assaut de la chasse aux dinosaures, et que l’effet de surprise est quasiment nul lorsque l’on arrive sur un serveur, dommage. Joli petit clin d’oeil à Fortine cela dit, avec le « parachutage » dans le monde par ballon lors du respawn.

PixARK_20190603133453

Ma Note : 14/20

J’ai aimé :
– L’association Ark/Jeu « bac à sable »
– La jouabilité
– La clareté du jeu

Je n’ai pas aimé :
– Effet de déjà vu
– Difficulté sur la prise en main des menus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :