Interview : Alan Delabie

Alan Delabie, le French boy qui a décidé de se rendre aux États Unis pour suivre son rêve, commence à monter en puissance au delà de l’Atlantique ! Venez le découvrir dans cette nouvelle interview pleine d’émotion…

b9712519199z.1_20170704202400_000+gvo9clbac.2-0

Bonjour Alan, merci à toi de m’accorder cette interview.

Tu es acteur dans le domaine du cinéma. Comment en es-tu venu à te lancer dans ce milieu et pourquoi?

J‘ai toujours était attiré par le domaine audiovisuel . J‘ai commencé par faire des démonstrations sur des plateaux TV comme celui de Jean Luc Delarue , des émissions en Belgique sur la RTBF1 avec Carlos Vaquera et sur France3 également.
J‘étais un artiste de scène à la base, dans le domaine des arts martiaux. Bruce lee a été mon élément déclencheur, l’impact qui a changé ma vie …
À cette époque, je me disais : comment faire pour y arriver? Moi, un petit mec du Nord de la France .. Au fond de moi, je savais que mon destin était de faire ça ! C‘est comme une seconde nature …

J‘ai commencé par faire des castings , j’ai décroché des petits rôles mais pas facile quand tu as pas d’agent pour accéder aux plus gros castings. Il ne faut rien lâcher, certains ont la chance de décrocher directement le jackpot , mais si ce n’est pas le cas, il faut continuer à bosser . Pour ma part , je n’ai aucun piston ,je fonce par moi même ….

mv5bm2q0otkxmjktnzrkms00n2i5ltljzdatytg2mgu3ody5yti4xkeyxkfqcgdeqxvymji0ntu1odk@._v1_sy1000_cr0,0,1333,1000_al_

Au delà d’être acteur, tu es réalisateur de certains films dont tu fais toi même la tête d’affiche ! J’imagine que tu n’es jamais en manque d’inspiration…

8 hours , c’était un sacré challenge … Je me suis vraiment fait plaisir a réaliser ce film , qui parle de la folie , la jalousie amoureuse , la schizophrénie. J‘ai fait le bon choix sur l’acteur principal , Daniel dailly , qui joue le Boss . On a fait des avant premières en France , Belgique et aux USA. Je suis même passe à la TV là bas pour ce film, dans le cinéma mythique de San Diego pour leur Midnight show , le Ken cinema . Ce fut une expérience incroyable , il y a eu des applaudissements après la séance, ça m’a énormément touché …

8hours-wallpaper03-1600x1000

L’un de tes films, qui se développe en plusieurs parties, Anatomy of an Antihero, est très bien travaillé à tous les niveaux. Est-ce ton plus grand mérite d’avoir réalisé cela ?

Pour Anatomy of An Antihero, j’aurais jamais pensé arriver là où le projet en est actuellement ! J‘ai commencé à écrire ceci en décembre 2015 à San Diego . Une fois rentré en France, j’ai commencé à faire un petit test avec des webisodes que j’ai ensuite retiré de la toile, car mon amie réalisatrice Meosha m’a dit :  » ce projet a un gros potentiel  » . Donc, avec l’aide de mon Meilleur Ami Richard et mon grand pote LH , on a décidé de faire un max pour ce projet . Une aventure incroyable, au fond de moi , je savais que Antihero n’était pas qu’un simple projet , mais plutôt un concept . Avoir des stars comme Billy Blanks (King of the kickboxer, Talon of the eagle) , Eric Roberts (Academy Awards Hollywood acteur) , c’est un honneur ! Sans oublier une légende des arts martiaux, Bob Wall, qui était l’adversaire de Bruce Lee dans ses 3 grands succès . Il est devenu comme un mentor pour moi , le destin je dirais …

 

Tu as tourné dans de nombreux courts métrages et avec les plus grands dans des films tel que JCVD… Un beau parcours en l’occurrence ! Quel est ton point de vue quand tu regardes derrière toi ?

C‘est vrai que j’ai eu ce prestige de rencontrer pas mal de stars comme Jean Claude Van Damme , avec qui j’ai bossé sur le film JCVD . Une expérience vraiment cool . Dans la vie , il ne faut jamais abandonner ses rêves, car nous avons qu’une seul vie …

Il y a beaucoup de jalousie , il ne faut pas écouter les gens negatifs , il faut rester focus même si tu manges des pâtes blanches , ou du pain sec , car la vrai réussite prend du temps. Parfois ça arrive vite , parfois ça prend du temps . Je dirais merci aux gens qui sont là pour moi , ma famille américaine et mon brother de coeur Richard ainsi que notre producteur Christopher.

bjzf8wuem3vn8wqdahyq

En résumé de la carrière que tu mènes, quel a été ton plus beau souvenir au niveau humain ?

J‘ai fais un court métrage avec Catriona MacColl dont le nom est  » Mourir d’aimer  » , sur un sujet très dur : la fin de vie . Malgré ma passion pour les arts martiaux , mes films sont plus orienté Thriller & Drame avec une note d’action . Catriona m’a vraiment fait un honneur d’être présente dans ce film . Je l’avais découverte dans une série des Année 80 intitulée  » Noires sont les galaxies & L’au delà  » de Lucio Fulci . C‘est une femme incroyable, ma maman du cinéma . Une actrice vraiment superbe !

with-french-actor-alan-delabie

Quels sont tes futurs projets d’avenir dans le cinéma ? Tu as des films en tête que tu aimerais produire ou des affiches à partager avec des acteurs actuels ?

Mes projets en ce moment : je bosse sur un scénario, une comédie romantique qui se passe dans les années 80, une histoire d’amour, une sorte de retour vers le futur. Je n’en dis pas plus car j’avais ce projet en tête depuis 5 ans mais je manquais de temps pour écrire ce projet. Actuellement, je suis en plein dans l’écriture. J‘ai aussi un autre scénario fini, un Thriller Masked, j’en ai fais un teaser promo pour captiver des investisseurs, on verra bien. Je bosse sur mes avant première pour Bruxelles et Los Angeles aussi.

Lorsque nous nous sommes rencontrés, tu m’as dis que tu avais comme mentor Robert « Bob » Wall, grosse pointure du cinéma américain en faisant de nombreuses apparitions dans des films d’arts martiaux. Comment en êtes-vous venus à faire connaissance ?

C‘est grâce à mon interview à Toronto que j’ai eu la chance d’être introduit a Bob, car Jalal Merhi, un grand producteur de film d’action ( Tiger Claws 1/2/3, TC 2000..) me l’a fait rencontré. Il m’a aussi donné la chance d’être dans son show « Road to Hollywood« . Fin mars je serais dans la suite …

mv5bogiznjg2nmutmgnizs00ndlmlwi0ytgtmja5owvhy2yymjexxkeyxkfqcgdeqxvymji0ntu1odk@._v1_sx1777_cr0,0,1777,999_al_

Tu fais souvent la navette entre les États-Unis et l’Europe pour tes projets de carrière. Quel public est le plus ouvert et le plus respectueux du travail effectué ?

Je fais souvent la navette entre les USA et la France car disons qu’en France, il y a moins d’opportunité dans le domaine du cinéma dû au nombre de genres moins varié . Aux USA, il y a l’action , l’horreur , le thriller , la comédie, la Science fiction . En France, nous avons que la comédie et le drame . Luc Besson est le plus grand pour les films d’actions en France mais il bosse avec les américains . Malgré tout, j’aimerais que la France me donne cette chance de montrer mes vrais capacités d’acteur , car j’ai beaucoup à offrir ….

Si tu devais être une personnalité de la pop culture… Qui serais-tu et pourquoi ?

Si je devais etre une pop star  : Michael Jackson , car il chante bien , il danse bien , il a marqué toute une génération tout comme Freddy Mercury .

mv5bzdqynjnkzjetntbjyy00zgnjlwe4nmetmtjhowm4nji1ywzixkeyxkfqcgdeqxvymji0ntu1odk@._v1_sy1000_cr0,0,1556,1000_al_

Merci à toi d’avoir répondu à ce questionnaire, en te souhaitant le meilleur pour la suite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :