Interview : Celia (Attachée de presse chez Koch Media)

Celia , attachée de presse chez Koch Media , a jouée le jeu et s’est livrée sur son point de vue sur le jeu vidéo , en nous livrant quelques détails sur son travail effectué …

img_20190105_120313

Bonjour Celia , et merci de répondre présente pour cette interview.

Tu es attachée de presse pour Koch Media . Explique nous un peu, comment débute cette aventure ? Quel est ton rôle précisément ?

Après un Bac Scientifique, j’ai décidé de m’orienter vers des études dans la communication, un domaine assez large dans lequel j’avais de multiples possibilités de métiers et de spécialisations. J’ai commencé avec un BTS communication basique, durant lequel j’ai multiplié les stages et les opérations avec des entreprises, pour me familiarisé avec le milieu, me faire un maximum de contacts et tenter de me spécialiser au mieux par la suite. J’ai ensuite fait deux ans à l’ISCOM pour passer ma licence et mon Master I. J’étais spécialisé en événementiel et relations presse à ce moment-là. J’ai ensuite décidé de passer un MBA spécialisé dans le marketing et la publicité, car je souhaitais avoir quelques connaissances dans ces domaines, qui sont foncièrement liés aux RP et à l’événementiel.
C’est durant mes stages au sein de l’ISCOM que j’ai pu découvrir le milieu du jeu vidéo. A la fin de mon cursus, l’une des entreprise dans laquelle j’avais effectué un stage m’a recontacté car ils cherchaient une attachée de presse. J’ai donc intégré Koch Media !

Un ou une attaché(e) de presse représente le lien entre l’éditeur/le client et les médias. En plus clair : nous sommes le relais entre un journaliste et un éditeur de jeu vidéo. Les missions sont nombreuses : envoyer les informations concernant les produits (sous forme de communiqués de presse) aux médias et fournir les feedback et nombre de retombées au client ; organiser des événements presse en France et à l’étranger (événements locaux, internationaux, salons,…) ; fournir les produits des clients aux médias afin qu’ils les testent et envoyer les retours aux clients ; répondre aux besoins des médias, comme des éditeurs, etc…

 

Pour en être arrivée là où tu en es , tu dois avoir de bonnes connaissances dans la culture geek . Depuis combien de temps t’intéresses-tu à ce domaine ?

Depuis toute petite. Mon père est un grand fan de jeux vidéo et particulièrement de la licence « Tomb Raider ». J’ai commencé à l’aider à jouer dès que j’ai pu et cela ne m’a jamais lâché. De même, nous sommes une grosse famille de gamers. Ma grand-mère avait la NES et j’ai passé des heures et des heures dessus, avec mes frères et sœur. Ont suivi la PS1, la PS3, la PS4, en passant par la Gameboy, les Xbox, etc… Nous avons tous toujours baigné dedans !
Au final, la culture geek suit forcément. Fan de nombreuses licences (Pokemon, Spyro, Crash, Mario, Tomb Raider, etc…), j’ai fini par totalement tomber dedans !

img_20190105_120306

À ce jour , beaucoup de nouvelles licences percent leur trou tandis que d’autre ne vieillissent pas , voir trouvent des remakes . Penses-tu que c’est une bonne chose ou qu’il y a un temps pour tout ?

Je pense que le jeu vidéo est comme tout : il se démode et se remode. Il évolue, mais ce n’est pas pour autant que les pépites du passé doivent être enterrées !
Quel plaisir de faire découvrir à ses enfants, petits cousins ou cousines, les jeux cultes de notre enfance. Un Spyro, un Crash par exemple : j’ai passé mon enfance dessus et ai retrouvé ces sorties avec un bonheur incroyable !
Il y a de la place pour tout dans ce secteur : les anciennes licences, les actuelles et les futures. C’est ce qui en fait un secteur vraiment ouvert et très intéressant. Et qui permet à chaque génération d’être dans l’échange constant.

 

Toi qui travaille dans ce domaine , j’imagine que l’opportunité de découvrir les jeux et les différents acteurs des supports gamers est agréable . Quel est ton meilleur souvenir à ce niveau ?

J’en ai beaucoup trop pour en choisir un seul en particulier !
Mais je mettrai en avant les échanges que j’ai pu avoir avec Yu Suzuki, pionnier du jeu vidéo.
Nous allons sortir « Shenmue III » et nous avons donc eu plusieurs fois la chance de le rencontrer et d’organiser des meetings avec nos médias.
C’est une personne humble, simple et qui ne semble pas vraiment réaliser combien son expérience et son travail ont apporté à l’univers du jeu vidéo.
Nous avons pu l’écouter parler de son parcours, ses embûches et ses désirs futurs. C’est une personne vraiment intéressante, qui a encore aujourd’hui beaucoup à nous apprendre et je suis très heureuse de pouvoir mettre en avant son travail.

img_20190105_120336

Avec l’arrivée des consoles Nextgen , une nouvelle façon de jouer s’est mise en place . Comment te positionnes-tu face a cela ? Ne regrettes-tu pas l’époque où l’on chargée les jeux avec un mot de passe ?

Je n’ai pas connu l’époque du mot-de-passe en toute honnêteté. Mes premiers jeux étaient ceux de la NES et de la Gameboy, avec les cartouches à insérer (celles sur lesquelles on soufflait avant de les insérer, en espérant que cela ferait mieux fonctionner le jeu !).
Concernant les nouvelles consoles, je suis assez vieux jeu et aime toujours autant avoir mes produits en physique. Pour moi, c’est comme un livre : j’ai plaisir à l’ouvrir, à le toucher, à me dire que cet objet est uniquement à moi.
Un code est assez impersonnel et n’est pas palpable. Mais cela ne m’empêche pas d’avoir de nombreux jeux sous forme de code et d’être toujours aussi heureuse de pouvoir en profiter sur ma console.
Car le réel plaisir, au-delà des collections, reste de pouvoir profiter pleinement des jeux sortis, qui sont de plus en plus magnifiques.

 

Certains jeux , et cela depuis toujours , sont des adaptations de films , animes, voir séries . Penses-tu qu’il est bon de voir adapter cela en jeu ? À l’inverse , Y-a-t-il des licences qui mériterais de se jouer sur console ?

Je pense que si la réalisation est bien faite et que l’univers est respecté, cela peut totalement être une bonne chose. Cela permet de viser un autre public, de s’ouvrir à d’autres marchés et de faire découvrir son univers à de nouvelles cibles.
De mon côté, j’ai par exemple découvert l’anime « Attack on Titan » grâce au jeu que nous avons sorti il y a quelques années. J’en avais entendu parlé mais n’avais jamais pris le temps (honte à moi !) de m’y attarder. Suite à la sortie du jeu, j’ai donc regardé les deux premières saisons et ai vraiment adoré !
De même, j’ai adoré jouer au premier jeu « Harry Potter » sur Playstation, après avoir littéralement dévoré les livres.
L’idée est donc bonne, si le contexte et l’univers sont respectés.

En terme de licences, j’aimerais beaucoup voir un « Hunger Games » (ou, en bien plus dark, un « Battle Royale ») être proposé en jeu. A jouer à plusieurs, cela pourrait donner un résultat assez explosif et intéressant !
J’aimerais beaucoup qu’un autre « Harry Potter » (ou même un « Les Animaux Fantastiques ») soit également proposé. Les jeux récents ne sont pas concluants selon moi, alors qu’il s’agit d’un univers tellement riche que les possibilités sont vraiment nombreuses !

img_20190105_115836

Sur ces vingt dernières années , de nombreux gros noms ont fondés la légende du jeu vidéo . Si il n’y aurait qu’un nom à retenir selon toi , ce serait ..?

David Cage.
Je suis une grande fan de ses jeux. Le fait de mixer le jeu vidéo avec des cinématiques dignes de films m’a toujours impressionnée !
Pour moi, que l’on aime ou non ce genre de jeux, on ne peut nier que le talent est là. Mon préféré reste « Heavy Rain », mais j’ai également d’excellents souvenirs sur « Beyond Two Souls » que j’avais fait avec ma petite sœur en à peine deux jours. Ayant des jumeaux pour frère et sœur, le thème m’a forcément parlé !
Le dernier en date, « Detroit » m’a beaucoup plu et j’ai passé de nombreuses heures à rejouer certains des scénarios, afin de savoir si j’avais fait, ou non, les bons choix (au final, aucun de mes personnages n’est mort, je pense donc m’être plutôt bien débrouillée ^^). J’aime beaucoup les jeux vidéo et films futuristes, c’était donc un thème qui me parlait.
Lorsque je joue à un jeu, les graphismes sont assez importants, car je me sens plus immergée. Je m’y retrouve donc parfaitement dans les jeux de David Cage.

 

Au delà de toute cette vague de jeux vidéos , t’intéresses-tu de façon à la pop culture ?

Evidemment ! Pour moi, les deux vont de pair.

img_20190105_115729

Si tu étais un personnage de la culture geek … Qui serais-tu et pourquoi ?

Je ne sais pas vraiment si je peux me comparer à ce personnage, mais je me sens assez proche de Lara Croft.
Déjà, car c’est en grande partie avec elle que j’ai découvert l’univers du jeu vidéo et que j’ai grandi.
Ensuite, pour ce qu’elle représente : Une femme forte, indépendante et passionnée.
Je n’aurais pas forcément son courage, mais j’aime vraiment son image et comme elle a évolué avec le temps !

 

Merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à toutes ces questions ! En te souhaitant le meilleur pour la suite .

Un commentaire sur “Interview : Celia (Attachée de presse chez Koch Media)

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :