Interview : TenguFlo (Compétiteur Crash Team Racing)

TenguFlo , ça a été une superbe rencontre sur Twitter ! Vous voulez en savoir plus sur la compétition en Crash Team Racing ? Par ici pour plus découvrir ce monde !

Salut à toi TenguFlo , et merci de m’accorder ces quelques réponses aux questions abordées !
Tu es joueur et compétiteur à haut niveau sur le jeu Crash Team Racing , jeu qui a fait les beaux jours de la PlayStation . À quel moment de ta vie as-tu eu l’idée de te lancer dans la compétition ?
FL : Evidemment, j’ai eu l’occasion de jouer à Crash Team Racing étant plus jeune, notamment lorsque j’avais environ 9-10 ans, et un peu plus tard au collège. L’idée de la compétition sur CTR est plus récente. Elle m’est venue vers le mois de mars / avril 2016, lorsque qu’ai vu l’organisation d’un championnat CTR au Warpzone de Rennes en août 2016.

Comme pour Mario Kart , il existe encore beaucoup de compétiteurs et de compétitions CTR . Es-tu souvent soliciter pour participer à ce genre d’événements ?

FL : En effet, il reste des compétiteurs acharnés sur CTR et la communauté des meilleurs joueurs en Essai Temps est maintenant regroupée sur le groupe Facebook « La Cloaca di CTR » (460 membres actuellement). Au-delà, d’autres communautés existent, notamment au Péru où le jeu est davantage pratiqué en multijoueur.
Compte-tenu de l’ancienneté du jeu, cela reste relativement rare d’être solliciter pour ces événements, dans la mesure où l’on a tendance, avec l’association CTR France, dont je suis le trésorier, à plutôt être à l’origine des événements CTR en France depuis deux ans.

La première fois que tu as participé à une compétition de CTR , quel a été ton ressenti ? Et comment s’organise ce genre de compétition ?

FL : C’était lors du championnat de France organisée par Aymeric Guiriec (Ktem) en août 2016 dans les locaux du bar esport le Warpzone à Rennes. Le ressenti était très positif et la raison est simple. Pour la première fois, je pouvais me mesure à d’autres joueurs qui avaient un bon niveau ce qui m’a donné encore plus l’envie de progresser. La compétition réunissait au global une vingtaine de participants sur 3 jours durant lesquels nous nous sommes affrontés dans tous les modes du jeu (ou presque) :
– Course (4 joueurs) avec objets.
– Course (1V1) en coupe avec objets).
– Course (1V1) sans objet.
– Bataille (1V1).
– Bataille (4 joueurs).
– Contre-la-montre.
Au final, j’ai terminé 2nd au général derrière Matthieu Le Pape (Zaralback). La bonne ambiance présente tout au long de l’événement entre les joueurs, mais aussi le niveau des joueurs nous a vraiment surmotiver, Aymeric, Matthieu et moi-même à continuer d’organiser la scène compétitive CTR en France. Cela a abouti en octobre 2016 par la naissance de l’Association CTR France.

Au delà de CTR , j’imagine que tu touches un peu à d’autre jeux . Sur quelle plateforme es-tu actuellement par exemple et quels types de jeux te plaisent le plus ?

FL : Actuellement, je tente justement de revenir plus sérieusement à l’entraînement en contre-la-montre sur CTR. Ayant moins joué en 2018 dans ce mode de jeu, pourtant phare, mon classement dans le ranking international a plafonné entre la 32 et la 34ème place mondiale (4ème place française). Mon but est d’entrer dans le TOP 30 mondial avant le prochain championnat d’Europe qui se déroule au Printemps 2019. Ceci pour augmenter mes chances de conserver mon titre, obtenu en mode course multijoueur en avril 2018 à Gênes en Italie. Il me reste quelques mois de préparation, ça passe vite donc pas de temps à perdre !!

Au-delà de CTR, des jeux commes FFX, MGS (1,2 et 4) ou encore la série des PES (4, 5, 6 et 2009), celle des Need For Speed (Underground 1 et 2, Most Wanted, Shift 1) ont marqué mes années collège / lycée !

Sinon, j’apprécie jouer à presque tout type de jeux de courses (Gran Turismo, F1, Rally, Need for Speed Underground, etc), aux jeux de combat comme les Tekken et enfin à Super Mario Kart, jeu auquel je joue de temps en temps quand je fais des « pauses » de CTR.

Avec l’arrivée de la VR et des nouvelles technologies , on se retrouve vraiment immergé dans le jeu , pour devenir le personnage . Aimerais-tu voir un jour un CTR sous forme de VR?

FL : Carrément ! Je pense que cela pourrait être très drôle et sympathique pour faire des parties entre amis. Chose loin d’être aisée à CTR car c’est difficile de prendre du plaisir en multijoueur si l’on joue contre des joueurs pouvant nous être trop supérieur, ou trop inférieur. C’est notamment une problématique majeure pour renouveler les joueurs CTR en France.

Si tu devais faire un choix entre le Rétrogaming et les consoles Nextgen , vers quel domaine te porterais tu ?

FL : Question difficile, je pense me tourner un jour d’avantage vers les consoles nextgen, mais pas avant la fin de ma thèse. En tout cas, je pense que le rétrogaming aura toujours une place importante dans ma vie.

Parlons un peu culture geek . Au delà des jeux vidéos , est-ce que les mangas ou encore les séries et films sont des domaines qui peuvent te passionner ?

FL : Clairement oui mais je suis plutôt tourné Animes que Manga. J’ai adoré découvrir les animes comme Captain Tsubasa, Initial D, Death Note, Wangan Midnight, Capeta, Dragon Ball ou encore Psycho Pass !

En dehors de ces domaines , tu es étudiant en université . Arrives-tu à faire la part des choses et de trouver le bon tempo pour allier tes passions et tes études ?

FL : Je pense que c’est un travail au quotidien. Ce n’est pas toujours évident de maintenir un équilibre entre le travail, les jeux vidéo et le sport. Mais j’y travaille car j’ai déjà eu l’occasion de voir qu’omettre un de ces aspects peut être néfaste pour ma réussite dans les autres.

Si ce n’est pas indiscret … A quel type de diplôme prétends-tu avec les études que tu mènes actuellement ?

FL : Je suis actuellement en seconde année de doctorat en STAPS à l’Université Paris-Sud. J’espère donc devenir d’ici 2 ans docteur en STAPS, spécialisé dans le management des organisations sportives et l’esport.

Si tu devais être un personnage de la culture geek … Qui serais-tu et pourquoi ?

FL : Question très difficile, je dirais un mix entre le sérieux parfois décalé d’Otacon et l’insouciance et la fougue de Crash Bandicoot 😉 Je pense que ces deux personnages caractérisent bien la nécessité d’être sérieux, notamment dans le cadre du travail, tout en gardant son esprit d’enfant lorsque je suis dans un contexte plus ludique, voire esportif.
Merci à toi d’avoir répondu à ces questions , en te souhaitant beaucoup de réussite à tous les niveaux !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :