Interview : ChibiDamz

ChibiDamz , c’est l’ami ch’ti qui m’a fait découvrir un aspect du dessin qui m’était inconnu jusqu’à présent . Venez le découvrir au travers de cette nouvelle interview , signée votre serviteur.

Salut à toi ChibiDamz , et merci de m’accorder cette interview.

Tout d’abord , d’où provient ce nom d’artiste et comment as-tu débuté ton odyssée sur la toile?

Je te remercie également, c’est pas courant de se faire interviewer alors je prête au jeu.

Mon pseudo vient de Salagir, le scénariste de Dragon ball Multiverse. Initialement sur Supafan où j’ai commencé à poster mes dessins sur le net, j’avais un pseudo très kikoolesque : Gokussj5.
Et lorsque j’ai été contacté par Salagir pour réaliser un chapitre spécial, il m’a conseillé de changer de pseudo, alors j’hésitais pour Ch’ti Dam’Z et finalement, on a opté pour Chibi Dam’Z, car le chibi est un personnage assez drôle et très expressif.
Depuis, c’est mon pseudo. J’ai dessiné Yardrats, puis My Destiny en tant qu’auteur/scénariste et éditeur après un concours sur le site https://t.co/7nTtagFdPM, site communautaire où l’on poste les pages de ses Bds, comics et Manga.
C’est suite à un concours sur ce site, que My Destiny est né.

On te passe régulièrement des commandes de dessin à réaliser . Quel est ton plus beau souvenir à ce niveau en terme de demande ?

Je ne sais pas… les commandes restent assez classiques, souvent il s’agit de dessiner un personnage ou un héros de Dragon ball.
Par contre, lorsque j’étais graphiste à mon compte, j’ai eu des commandes assez sympathiques, comme la réalisation une bd pour la C.G.T, ou encore illustrer la façade d’une boutique en Corse avec le personnage de Damian dans My Destiny.

Tu es auteur de ta propre œuvre intitulée  » My Destiny  » . Qu’est-ce que cela fait de se dire que l’on a fait son propre manga de A à Z?

Tout d’abord, c’est très dur. Je vois beaucoup de jeunes dessinateurs amateurs qui se lancent dans des manga ou bande-dessinée en pensant que vu que tout le monde en fait, c’est simple. Non, ça ne l’est pas.
C’est un art de concevoir une histoire, de la mettre en images avec des personnages remarquables, moi-même depuis que j’en fais, je suis loin du compte. Mais lorsque je regarde ma bibliothèque et que je vois mes tomes de My Destiny avec son Artbook, je me dis que j’ai réussi quelque chose dans ma misérable existence.
Ce manga est une introspection fantastique, j’ai puisé dans ce que j’ai vécu pour concevoir une histoire totalement fantastique à partir des éléments dramatiques que j’ai pu vivre, cela m’a permis de d’atténuer cette souffrance en créant des personnages qui sont l’incarnation de mes maux.
L’émotion de découvrir le format papier était toujours aussi intense, comme celle d’un enfant découvrant le cadeau de ses rêves à Noël ou celle d’une maman qui tient son premier bébé dans les bras.
C’est une expérience que je souhaite à tout le monde de vivre.

Étant fan de Dragon Ball, tu as créé ton propre Doujinshi : Yardrats , l’histoire d’un survivant , que tu as remasterisé dernièrement et réédité. Comment en es-tu venu à réaliser cette partie de l’histoire de Dragon Ball ?

C’est simple, en fait c’était à l’époque de Dragon ball Kaï, je voyais l’épisode où Goku rentrait sur Terre après plus d’un an d’absence et je me suis « merde, c’est vrai ça, qu’est-ce qu’il est parti foutre sur une planète lointaine au lieu d’être auprès de ses amis ? »
. Faisait-il cocu à Chichi ? Était-il aux prises d’un ennemi etc.
J’ai donc pris le manga, j’ai lu les explications qu’il donnait à Vegeta, puis j’ai pris le dictionnaire Dragon ball et j’ai essayé de composer une histoire à partir de là. Et puis j’ai découvert le jeu Dragon ball saga où l’on voyait Soba, un yardrat très différent de ce qu’on avait pu voir dans l’anime.
Et là, j’avais tous les ingrédients pour réaliser une histoire qui tienne la route, mais il fallait que je mixe ça pour que cela tienne.

En tant qu’auteur , as-tu déjà eu la chance de travailler et/où rencontrer d’autres personnes partageant la même passion ?

En tant que fan de Dragon ball, on rencontre tout un tas de dessinateurs. Mais mes plus belles rencontres sont celles que j’ai faite avec My Destiny, puisque là je touchais un public nouveau et j’ai pu travailler avec deux artistes talentueux à l’occasion de chapitres spéciaux.
Leakim-Dek et SuperGreen Ranger qui ont chacun un style très différent, mais ö combien compatible avec l’univers de mon manga. Un très grand sentiment de fierté m’envahit quand je vois leur travail dans mes tomes et je me dis que le dessin est vraiment un univers magique.

J‘imagine que tu as déjà dû participer à des évènements tel que des conventions dont le thème est la culture geek . Si tel est le cas , en gardes-tu un bon souvenir ?

J’ai pu tenir un stand avec l’équipe de Dragon ball Multiverse au Made in Asia ou Japan expo, je ne sais plus, ça date. Mais cela ne m’avait pas marqué plus que ça puisque c’était court, je ne suis resté que deux heures à peine.
Je rate certainement quelque chose d’énorme, mais bon financièrement, j’ai pas les moyens de tenir un stand sur ce genre de conventions, alors je préfère tenir un stand sur un salon du livre Jeunesse dans les Hauts-de-France, c’est souvent gratuit même si c’est l’affluence est moindre.
Ce que j’aime, c’est surtout créer la surprise, car dans ce genre de salon, les gens croient surtout tomber sur des auteurs de nouvelles, romans etc.
Mais n’imaginent pas une seconde de tomber sur un auteur de manga, ce qui peut occasionner des discussions très longues et sympathiques sur le stand.

Laissons parler l’âme du fan qui est en toi . À tes yeux , quelle est la meilleure époque de l’univers Dragon Ball ?

La meilleure époque de Dragon ball…. Hum très dur à choisir. Je dirais de l’arrivée de Bulma au mont Paozu jusqu’à la défaite de Cell.
Ce qui arrive après, j’ai vraiment beaucoup de mal ( je déteste Buu et surtout Mister Satan) , mais je suis car je suis un fan de ce manga plus que tout autre chose en ce monde.

Prochainement va sortir le nouveau film d’animation Dragon Ball Super : Broly . Selon toi : Erreur ou bonne idée ?

Alors un film sur Broly, why not, on a eu trois, pourquoi pas un quatrième hein. Mais pour moi, là où ils ont merdé, c’est que sur Dragon ball Super, y’a plein de portes ouvertes, mais on y rentre pas.
L’histoire des univers qui ont été détruits avant d’en arriver à douze, le retour de Trunks dans sa nouvelle timeline avec du coup son clone, le fameux Yamoshi
Et si c’était pour trouver un méchant, je veux dire, y’a le choix, on pourrait imaginer tout un tas de gars super monstrueux. Mais non … c’est trop difficile de réfléchir un peu, alors on recycle un personnage non-canon pour le rendre enfin canon. Mes attentes pour ce film sont nulles… je le regarderai en débranchant mon cerveau pour juste kiffer les combats et espérer un film épique.

Si tu devais être un personnage de la culture geek … Qui serais-tu et pourquoi ?

Réponse logique : le plus puissant et le plus cool des super-héros : Yamcha…. Non je plaisante, Son Gokû, mais Son Gokû enfant avec son innonce et son courage à tout épreuve. Et puis, je kifferai trop voler sur un nuage, tu imagines la sensation….

Merci énormément à toi d’avoir pris le temps de répondre à ce questionnaire . En te souhaitant beaucoup de réussite dans tes projets à venir !

Merci de m’avoir donné la parole et bonne continuation dans tes interviews 😉

Un commentaire sur “Interview : ChibiDamz

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :